Une sénatrice californienne présentera une résolution qui condamne les attaques antisémites
Rechercher

Une sénatrice californienne présentera une résolution qui condamne les attaques antisémites

La démocrate Kamala Harris souhaite que l'administration Trump finance la sécurité des lieux de culte et des institutions ciblées

Eric Cortellessa couvre la politique américaine pour le Times of Israël

La sénatrice démocrate Kamala Harris (Californie) à la conférence de l'AIPAC, à Washington, le 28 mars 2017. (Crédit : capture d'écran)
La sénatrice démocrate Kamala Harris (Californie) à la conférence de l'AIPAC, à Washington, le 28 mars 2017. (Crédit : capture d'écran)

WASHINGTON – La sénatrice Kamala Harris, démocrate de Californie, présentera une résolution au Sénat qui condamne les récentes vagues d’attaques antisémites. Elle a exhorté l’administration à en faire davantage en faveur des minorités religieuses visées, a-t-elle annoncé mardi à la conférence annuelle de politique de l’AIPAC.

« Personne ne devrait avoir à s’inquiéter de la sécurité de ses enfants après les avoir déposés dans des centres communautaires », a-t-elle dit devant une foule de près de 18 000 personnes. « Personne ne devrait avoir peur de mettre une menorah sur sa fenêtre ou sur sa pelouse. Et personne ne devrait jamais craindre que la tombe d’un être cher soit profanée à cause de sa foi. »

Harris a déclaré que sa résolution demanderait également à ce que la loi accélère ses enquêtes sur les crimes haineux à l’échelle nationale. Elle appelle également les organismes locaux et nationaux chargés de l’application de la loi à déclarer intégralement les statistiques sur les crimes racistes et à demander à l’administration de fournir un soutien matériel et financier pour financer la sécurité des lieux de culte et toutes les institutions religieuses, toutes confessions confondues, qui ont été ciblées.

« Ayant personnellement traduit en justice des crimes racistes, je crois aussi que nous ne pouvons pas rester de marbre alors que l’antisémitisme, les crimes haineux et le sectarisme sont en hausse, qu’il s’agisse d’une croix gammée sur un service de transport pour les familles et enfants juifs de San Francisco ou l’incendie d’une mosquée à Tampa », a déclaré Harris, une ancienne procureure générale de la Californie.

Elle n’a pas parlé de l’appui que la mesure pourrait avoir déjà auprès d’autres membres du Sénat.

Depuis janvier, près de 150 alertes à la bombe ont frappé les centres communautaires, les écoles juives et d’autres institutions, provoquant l’évacuation de dizaines de centres communautaires juifs et incitant certains parents à retirer leurs enfants des programmes proposés par les centres.

La plupart de ces menaces serait l’œuvre d’un jeune juif israélo-américain de 19 ans qui a été arrêté la semaine dernière en Israël, soupçonné d’être derrière des centaines de menaces à des institutions aux États-Unis et ailleurs.

Malgré l’arrestation, les dirigeants juifs et les grands groupes ont souligné qu’elle n’était pas synonyme de baisse de l’antisémitisme aux États-Unis.

« Même s’il semble que le principal coupable de la majorité de ces attaques ait été identifié, l’antisémitisme aux États-Unis reste une préoccupation très sérieuse », a déclaré le PDG de la Ligue Anti-Diffamation, Jonathan Greenblatt dans un communiqué.

« Aucune arrestation n’a été faite pour la profanation de trois cimetières ni pour la série d’autres incidents antisémites impliquant des croix gammées et des dépliants haineux. Les centres communautaires juifs et autres institutions ne devraient pas relâcher leurs efforts pour la sécurité ni leur vigilance. »

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...