Une sénatrice FN comparaît les migrants à l’Occupation nazie ou à la “vermine”
Rechercher

Une sénatrice FN comparaît les migrants à l’Occupation nazie ou à la “vermine”

“Ça me donne des nausées. Quand je vois tout ce qu'on va dépenser pour cette vermine”, a écrit Claudine Kauffmann sur Facebook

Claudine Kauffmann, sénatrice Front national du Var. (Crédit : Facebook)
Claudine Kauffmann, sénatrice Front national du Var. (Crédit : Facebook)

Claudine Kauffmann, nouvelle sénatrice FN du Var en remplacement de David Rachline, qui a préféré son mandat de maire FN de Fréjus, comparait sur son profil Facebook ces derniers mois les migrants à l’Occupation nazie, à la « vermine » ou à des « envahisseurs ».

Kauffmann n’avait pu être jointe par l’AFP mardi soir.

Mais selon un haut cadre du FN, « si ces propos ont bien été tenus, ils sont absolument consternants. »

« On a espoir qu’elle revienne sur le droit chemin. Si c’était pas le cas, sans doute allons-nous en tirer un certain nombre de conclusions », a-t-il ajouté.

Sur sa page Facebook, Kauffmann a publié le 25 mai, comme l’a repéré mardi le site internet Buzzfeed, deux photos, la première faisant figurer des migrants à Paris, la seconde la couverture du livre de Julian Jackson intitulé La France sous l’occupation, 1940-1944 (Ed. Flammarion), en couverture duquel figure Adolf Hitler sur le parvis du Trocadéro, avec la Tour Eiffel en fond.

« Si la photo de gauche [ndlr : celle des migrants] ne s’appelle pas l’occupation, dites-moi comment ça s’appelle !!! » insiste-t-elle, avant de déplorer qu' »aujourd’hui, personne ne lutte contre cette invasion. Donc à mes yeux c’est pire ! »

Sur sa page, Kauffmann a aussi partagé le 24 octobre 2016, un visuel diffusé par le vice-président du FN Nicolas Bay demandant « l’expulsion » plutôt que la « répartition » des migrants de la ‘Jungle’ de Calais.

La nouvelle sénatrice a ajouté ce commentaire : « Ça me donne des nausées. Quand je vois tout ce qu’on va dépenser pour cette vermine. Et dans quatre mois, ils devront, paraît-il, quitter les lieux d’hébergement. Où iront-ils ? Mais qu’est-ce qu’on va en faire ? ».

Le 1er octobre de la même année, elle partage une pétition « Non à l’accueil des migrants à Pierrefeu-du-Var » avec ce commentaire : « Un gouvernement qui nous impose ce genre de choses s’appelle une dictature ! Avant de s’occuper des envahisseurs, il serait bon de venir en aide à tous les Français dans le besoin ».

En septembre 2016, elle s’inquiète encore de la présence de migrants « disséminés un peu partout en France, puisque les Anglais n’en veulent pas!!! J’espère qu’en 2017 on pourra faire le ménage ! ».

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...