Une société détruit secrètement des laits maternisés contenant des morceaux de métal
Rechercher

Une société détruit secrètement des laits maternisés contenant des morceaux de métal

Suite à la découverte d’une erreur sur sa ligne de production, Osem Nestlé a détruit des milliers de boîtes de lait maternisé Materna sans le dire au public

Une mère nourrit son enfant avec un lait maternisé Materna, le 28 février 2011. Illustration. (Crédit : Nati Shohat/Flash90)
Une mère nourrit son enfant avec un lait maternisé Materna, le 28 février 2011. Illustration. (Crédit : Nati Shohat/Flash90)

Osem Nestlé a détruit plus de 10 000 unités de laits maternisés produits par sa marque de nourriture pour bébés Materna après une préoccupation d’un risque sanitaire le mois dernier, ont annoncé dimanche des médias israéliens.

Les produits en question, qui ont été produits en avril, ont été détruits quand des morceaux de métal ont été retrouvés dedans.

Osem Nestlé, un important fabricant israélien possédé par le géant agroalimentaire suisse, n’a pas informé le public de l’existence de cet aliment contaminé.

Cette révélation a eu lieu après plusieurs mois marqués par des rappels de produits par des entreprises agroalimentaires israéliennes après des anomalies sanitaires, et après un scandale qui a éclaté quand un fabricant de céréales n’a pas annoncé une possible contamination à la salmonelle.

Des milliers de produits Materna ont commencé à être détruits fin août suite à une erreur mécanique sur sa ligne de production qui a eu lieu des mois auparavant, a annoncé Ynet.

Materna a déclaré dans un communiqué que la marque « place la qualité de ses produits et la santé des bébés par-dessus tout, et a par conséquent décidé pour le bien de la précaution et en coordination avec le ministère de la Santé de détruire les produits qui ont été fabriqués avant que le problème ne soit réparé. »

Making a point (Courtesy Rachel Azaria)
Rachel Azaria (Crédit : autorisation)

La députée Rachel Azaria (Koulanou) a réagi à la découverte en déclarant que le problème était en partie la conséquence du manque de concurrence sur le marché israélien, et a demandé des réformes pour permettre à plus d’entreprises de produire des laits maternisés.

La révélation de la contamination des produits Materna a lieu seulement quelques mois après la découverte de salmonelles dans des céréales produites par la marque Telma d’Unilever, et dans de la tehina produite par Tehinat Hanasich, entraînant un scandale sur les normes de sécurité alimentaire au sein de la population israélienne.

Les deux entreprises ont été forcées par le ministère de la Santé  d’interrompre temporairement leur production suite à la découverte de salmonelle dans leurs produits pour assurer qu’ils respectent les normes sanitaires du ministère, mais ont repris la production peu après avoir traité les problèmes soulevés par le ministère.

Plusieurs autres entreprises agroalimentaires ont également rappelé des produits après des contaminations bactériennes.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...