Israël en guerre - Jour 257

Rechercher

Une soixantaine de migrants syriens secourus au large de Chypre

Trois enfants et un adulte étaient évanouis, tandis que trois autres personnes avaient des fractures aux membres inférieurs, ont indiqué les autorités chypriotes

Un bateau de migrants dans les eaux méditerranéennes à l'est du cap Greco, dans le sud-est de Chypre, avant une opération de sauvetage, sur une photo du Centre conjoint de coordination des opérations de sauvetage du gouvernement chypriote, le 20 août 2023. (Crédit : Centre conjoint de coordination des opérations de sauvetage / AFP)
Un bateau de migrants dans les eaux méditerranéennes à l'est du cap Greco, dans le sud-est de Chypre, avant une opération de sauvetage, sur une photo du Centre conjoint de coordination des opérations de sauvetage du gouvernement chypriote, le 20 août 2023. (Crédit : Centre conjoint de coordination des opérations de sauvetage / AFP)

Les autorités chypriotes ont annoncé avoir secouru mercredi une soixantaine de migrants syriens « en détresse », dont des enfants, qui se trouvaient à bord d’un bateau à la dérive depuis plusieurs jours au large de l’île méditerranéenne.

Leur embarcation a été repérée à 30 milles nautiques de la côte sud-est de l’île, a déclaré le Centre conjoint de coordination des secours (JRCC) dans un communiqué. Ils « ont été trouvés en détresse et déshydratés » après avoir quitté le Liban le 18 janvier, selon le JRCC.

« Trois enfants et un adulte étaient évanouis, tandis que trois autres personnes avaient des fractures aux membres inférieurs et ont été transportés » à l’hôpital, a ajouté cette même source, précisant que certaines personnes secourues étaient dans un « état grave ».

Le ministre de l’Intérieur, Constantinos Ioannou, a annoncé qu’il s’agissait de « migrants syriens », ajoutant avoir prévenu à « plusieurs reprises contre le danger que courent » les migrants, « le plus souvent victimes de réseaux de trafiquants », dans « des embarcations inadaptées ». D’après des médias, leur bateau n’avait pas pu atteindre Chypre en raison de mauvaises conditions météo.

M. Ioannou a par ailleurs recommandé « la création d’une unité Europol, la collaboration avec les autorités libanaises et l’implication du service d’immigration de la police chypriote pour surveiller les frontières au Liban ».

À Chypre, les arrivées par bateau en provenance de la Syrie, ravagée par la guerre, et du Liban, en proie à la crise, ont augmenté. Affirmant être en première ligne face aux flux migratoires au sein de l’Union européenne, Chypre réclame depuis des années plus de fonds et de soutien politique de la part de Bruxelles pour gérer cette question. Les autorités affirment que les demandeurs d’asile représentent 5 % des 915 000 habitants de la partie sud de l’île.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.
image
Inscrivez-vous gratuitement
et continuez votre lecture
L'inscription vous permet également de commenter les articles et nous aide à améliorer votre expérience. Cela ne prend que quelques secondes.
Déjà inscrit ? Entrez votre email pour vous connecter.
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
SE CONNECTER AVEC
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation. Une fois inscrit, vous recevrez gratuitement notre Une du Jour.
Register to continue
SE CONNECTER AVEC
Log in to continue
Connectez-vous ou inscrivez-vous
SE CONNECTER AVEC
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un e-mail à .
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.