Une vidéo d’un groupe lié à l’EI montre ‘l’espion du Mossad’ exécuté
Rechercher

Une vidéo d’un groupe lié à l’EI montre ‘l’espion du Mossad’ exécuté

Ansar Bayt al-Maqdis, une organisation basée dans le Sinaï, en Egypte, a obligé un prisonnier à creuser sa propre tombe avant de l'exécuter

Un prisonnier d'Ansar Bayt al-Maqdis, dans la péninsule du Sinaï, obligé de creuser sa propre tombe dans une vidéo publié le 9 juin 2015. (Crédit : Capture d'écran)
Un prisonnier d'Ansar Bayt al-Maqdis, dans la péninsule du Sinaï, obligé de creuser sa propre tombe dans une vidéo publié le 9 juin 2015. (Crédit : Capture d'écran)

Un groupe affilié à l’Etat islamique a mis en ligne une vidéo brutale où l’on voit des terroristes obliger un prisonnier dans la péninsule du Sinaï accusé d’être un espion israélien à creuser sa propre tombe avant de l’exécuter.

La vidéo a été publiée par le groupe basé dans le Sinaï : Ansar Bayt al-Maqdess, qui mène un combat contre le gouvernement égyptien et qui a récemment fait allégeance au groupe terroriste Etat islamique.

Le prisonnier, vêtu d’un uniforme orange, similaire au prisonnier de l’EI retenu ailleurs, a été accusé d’être un espion pour le compte du Mossad.

La vidéo montre le prisonnier de son arrestation à son exécution, révèle le Daily Mail. Le contenu de la vidéo n’a pas pu être vérifié.

Le clip est dans le style de ce qui est devenu la marque des vidéos de propagande de l’Etat islamique.

Les derniers instants avant son exécution finale sont filmés au ralenti avant qu’un tireur arrive soudainement derrière le captif à genoux et lui tire dans la tête par derrière.

La vidéo a été largement partagée par les partisans de l’EI sur les médias sociaux, notamment Twitter. Elle a été postée sur YouTube avant d’être rapidement retirée.

C’est la deuxième vidéo de l’EI postée le mois dernier montrant un homme obligé de creuser sa propre tombe.

En mai, un autre homme accusé d’être un espion pour la Syrie a été décapité dans un clip qui comprenait une confession de ses crimes présumés.

En mars, l’EI a mis en ligne une vidéo montrant l’exécution du résident de Jérusalem-est, Muhammad Saïd Ismaïl Musallam, qui avait également été accusé d’espionnage pour le Mossad.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...