US: Des candidats au Sénat s’accusent de fraterniser avec les antisémites
Rechercher

US: Des candidats au Sénat s’accusent de fraterniser avec les antisémites

En Georgie, Kelly Loeffler passe au crible la défense assurée par Raphael Warnock du Révérend Jeremiah Wright ; Warnock dénonce ses soutiens issus des complotistes de QAnon

Kelly Loeffler et le révérend Raphael Warnock lors d'un débat à Atlanta, le 6 décembre 2020. (Crédit :  C-Span via JTA)
Kelly Loeffler et le révérend Raphael Warnock lors d'un débat à Atlanta, le 6 décembre 2020. (Crédit : C-Span via JTA)

JTA — Les deux candidats à une élection déterminante au sénat américain se sont mutuellement accusés d’entretenir des liens avec des antisémites et des suprématistes blancs au cours d’un débat télévisé qui a été diffusé dimanche dans la soirée.

Le révérend Raphael Warnock, issu du parti démocrate, et Kelly Loeffler, une républicaine qui joue aujourd’hui sa réelection, se sont rencontrés à Atlanta en amont d’un scrutin spécial qui pourrait décider du parti qui contrôlera à l’avenir le sénat.

Le vote est prévu le 5 janvier.

Loeffler a interpellé Warnock, un Afro-américain, à deux reprises, en affichant un certain dédain, pour sa défense du révérend Jeremiah Wright, un pasteur de Chicago dont les propos anti-israéliens et antisémites avaient amené son paroissien d’un jour Barack Obama – qui était président à l’époque – à lui tourner le dos. Wright est lui aussi Afro-américain.

« Il a qualifié Israël d’Etat d’apartheid et a dit que nous devions mettre un terme à l’assistance militaire », a-t-elle déclaré en évoquant Warnock. « Il a parlé des Israéliens qui se défendent contre les Palestiniens, il les a comparés à des oiseaux de proie. Et il fait l’éloge de Jeremiah Wright qui est un antisémite anti-américain. C’est clivant », a-t-elle ajouté.

Le révérend Jeremiah Wright, l’ex-pasteur du président Obama, prononce un discours à Washington dans lequel il qualifie Israël d’ « état d’apartheid » et affirme que « Jésus était un Palestinien », le 10 octobre 2015. (Crédit : capture d’écran YouTube)

Warnock s’est montré très critique d’Israël dans ses sermons – dénonçant notamment les snipers qui avaient pris pour cible les manifestants violents à la frontière avec la bande de Gaza. Il avait signé, à une occasion, un document comparant le contrôle par l’Etat juif de la Cisjordanie à l’occupation par l’Afrique du sud de l’apartheid de la Namibie – mais il n’avait toutefois pas qualifié Israël d’Etat d’apartheid. Warnock a par ailleurs affirmé qu’il maintiendrait certains niveaux d’assistance à Israël en termes de défense.

Le démocrate, a son tour, a évoqué l’alliance étroite établie entre Loeffler et Marjorie Taylor Greene, une toute nouvelle membre du congrès élue pour la Georgie qui s’est distinguée pour avoir adopté des théories du mouvement conspirationniste QAnon, qui englobent des tropes antisémites.

Photo d’illustration : La républicaine de Georgie Marjorie Taylor Greene parle au procureur-général de l’Etat Chris Carr pendant un rassemblement de campagne pour la sénatrice républicaine Kelly Loeffler à Roswell,en Georgie, le 31 octobre 2020. (Crédit: AP Photo/John Bazemore)

« Elle dit être contre le racisme et que le racisme n’a pas sa place ici mais elle a accueilli avec bonheur le soutien d’une femme adepte des théories du complot QAnon et elle a accordé une interview à un suprématiste blanc », a déclaré Warnock. « Je ne pense pas qu’elle puisse expliquer cela ».

Cette interview désignerait, semble-t-il, un entretien amical qu’avait accordé Loefler, cet été, à Jack Posobiec, un provocateur de droite qui s’était associé à un moment avec des suprématistes blancs – il s’est rapproché récemment de ce que l’ADL (Anti-Defamation League) qualifie de « alt-lite », branche de l’extrême-droite qui affirme vouloir exclure les suprématistes des rangs de la droite.

Si les démocrates remportent les deux élections en Georgie le mois prochain, ils prendront alors le contrôle du sénat. Dans l’autre scrutin de l’Etat, Jon Ossoff, un démocrate juif, sera opposé au sénateur sortant David Perdue. Cette course a aussi été marquée par des accusations d’antisémitisme – par exemple, Perdue a réalisé des publicités montrant Ossof avec un nez retouché par le biais d’outils numériques pour le faire paraître plus gros.

Perdue a refusé de débattre avec Ossof. Son challenger est donc apparu seul sur la scène qui devait accueillir le débat dans la soirée de dimanche.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...