USA : Alejandro Mayorkas parle d’antisémitisme avec les groupes juifs
Rechercher

USA : Alejandro Mayorkas parle d’antisémitisme avec les groupes juifs

Celui devrait être le prochain secrétaire de la Sécurité intérieure a notamment déclaré sur Zoom que la protection des Juifs était une priorité face au suprématisme blanc

Alejandro Mayorkas, choisi par le président-élu américain Joe Biden pour le poste de secrétaire de la Sécurité intérieure, s'exprime au  Queen theater de Wilmington, dans le Delaware, le 24 novembre 2020. (Crédit : AP Photo/Carolyn Kaster)
Alejandro Mayorkas, choisi par le président-élu américain Joe Biden pour le poste de secrétaire de la Sécurité intérieure, s'exprime au Queen theater de Wilmington, dans le Delaware, le 24 novembre 2020. (Crédit : AP Photo/Carolyn Kaster)

JTA — Alejandro Mayorkas, un immigré juif d’origine cubaine qui a été choisi pour prendre les rênes du département de la Sécurité intérieure au sein de l’administration Biden, a rencontré jeudi, via Zoom, les groupes juifs inquiets de l’ascension de l’extrême-droite et des politiques restrictives en termes d’immigration qui avaient été adoptées par Trump.

Selon les participants, Mayorkas aurait essentiellement écouté et peu parlé lors de cette rencontre qui a duré 90 minutes. Deux d’entre eux ont confié que les groupes juifs souhaitaient que le département de la Sécurité intérieure agisse davantage pour lutter contre l’antisémitisme de droite.

Les groupes qui luttent contre les haines aux Etats-Unis ont accusé l’administration Trump d’avoir diminué la surveillance et le suivi des organisations d’extrême-droite.

« Il y a tellement plus à faire dans le portefeuille du département de la Sécurité intérieure en ce qui concerne le combat contre la suprématie blanche mais aussi en termes de prévention et d’enquête », a déclaré l’un des participants.

Les suprématistes blancs étaient bien présents parmi les personnes qui ont pris d’assaut et vandalisé le Capitole mercredi, alors qu’ils tentaient d’empêcher la certification de la victoire de Joe Biden face au président américain sortant Donald Trump.

Biden avait expliqué avoir pris la décision de se présenter à la Maison Blanche en grande partie parce qu’il considérait que Trump s’identifiait aux mouvements d’extrême-droite.

Mayorkas, qui avait été secrétaire-adjoint à la Sécurité intérieure sous l’administration Obama, a déclaré estimer que les Juifs avaient besoin de protection en priorité.

Les participants ont aussi insisté sur la promesse faite par Biden de renverser les politiques d’immigration qui avaient été adoptées par Trump. Le président-élu a indiqué qu’il mettrait un terme aux restrictions pesant sur les réfugiés qui ont été imposées par Trump et qu’il fera libérer les enfants qui sont actuellement emprisonnés, entre autres.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...