USA : une importante association universitaire adopte une résolution anti-boycott
Rechercher

USA : une importante association universitaire adopte une résolution anti-boycott

Erdan affirme que la résolution adoptée par la MLA est un “coup” majeur porté au mouvement BDS contre Israël

Manifestation du mouvement BDS à Barcelone, en Espagne, en juin 2014. Illustration. (Crédit : capture d'écran YouTube)
Manifestation du mouvement BDS à Barcelone, en Espagne, en juin 2014. Illustration. (Crédit : capture d'écran YouTube)

La MLA (Modern Language Association) a ratifié une résolution s’opposant au boycott universitaire d’Israël pendant un vote de ses membres, suscitant les éloges de l’Etat juif, qui a qualifié cette démarche de coup majeur porté aux efforts de boycott.

Le vote de la résolution 2017-1 de la MLA s’est conclu à minuit et les résultats ont été publiés sur le site de l’organisme mercredi.

Au mois de janvier, l’assemblée des délégués de la MLA avait rejeté une résolution appelant au boycott d’Israël et avait également approuvé un appel à s’abstenir de mener des activités de boycott. Pour être acceptée en tant que politique, la dernière résolution devait être approuvée par au moins 10 % des 18 279 électeurs éligibles de la MLA.

La proposition a finalement recueilli 1 954 votes en sa faveur et 885 contre.

Fondée il y a plus d’un siècle, la MLA est l’instance principale des spécialistes de la littérature et du langage et compte environ 24 000 inscrits.

La résolution 2017-1 établit « qu’approuver la campagne palestinienne pour le boycott universitaire et culturel d’Israël contrevient à l’objectif poursuivi par la MLA de promotion de l’enseignement et des recherches sur le langage et la littérature », et contredit une résolution préalable qui condamnait le boycott des spécialistes.

Le boycott des universitaires israéliens peut également « entraver les débats avec les représentants des universités israéliennes […] et bloquer en conséquence le dialogue et les échanges académiques en général », note la résolution.

Le ministre de la Sécurité intérieure, Gilad Erdan, lors d'un débat à la Knesset, le 6 mars 2017. (Crédit : Yonatan Sindel/Flash90)
Le ministre de la Sécurité intérieure, Gilad Erdan, lors d’un débat à la Knesset, le 6 mars 2017. (Crédit : Yonatan Sindel/Flash90)

Le ministre des Affaires stratégiques, Gilad Erdan, a félicité la MLA et indiqué que cette décision était « un coup majeur porté aux efforts continus de boycott académique d’Israël du mouvement BDS.

« Cette victoire est un coup majeur porté à la campagne du BDS dans le domaine universitaire », a ajouté jeudi Erdan, qui est également ministre de la Sécurité intérieure. « Les universités et les associations universitaires rejettent de plus en plus le mouvement BDS, considéré comme étant opposé aux valeurs les plus fondamentales de la liberté académique. »

Le ministère des Affaires stratégiques d’Erdan est chargé de contrer les efforts de boycott d’Israël.

Les associations pro-palestiniennes font campagne dans le monde entier en faveur du boycott, du désinvestissement et d’adoption de sanctions contre Israël, un mouvement appelé BDS. Parmi leurs activités, des appels au boycott universitaire qui ont remporté des succès mitigés dans les universités et les autres institutions soulignant l’importance de la liberté et du dialogue académiques.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...