Vilnius exhorte l’UE à discuter du terrorisme avec Israël
Rechercher

Vilnius exhorte l’UE à discuter du terrorisme avec Israël

La Lituanie veut initier des pourparlers entre les ministres de l’Intérieur de l’UE et d’Israël pour "rechercher des compromis sur des problèmes internationaux complexes"

Le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu, à gauche, et son homologue lituanien Saulius Skvernelis lors d'une conférence de presse à Vilnius, en Lituanie, le 23 août 2018 (Crédit : AFP/ Petras Malukas)
Le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu, à gauche, et son homologue lituanien Saulius Skvernelis lors d'une conférence de presse à Vilnius, en Lituanie, le 23 août 2018 (Crédit : AFP/ Petras Malukas)

La Lituanie veut initier des pourparlers entre les ministres de l’Intérieur de l’UE et d’Israël sur la menace terroriste, dans un contexte de tensions autour de l’Iran et du conflit palestinien, a indiqué vendredi le chef du gouvernement lituanien.

« Au sein du Conseil des affaires intérieures de l’UE, la Lituanie va initier une discussion avec le ministre israélien de la Sécurité publique sur la menace terroriste et autres problèmes de sécurité », a déclaré à l’AFP le Premier ministre Saulius Skvernelis.

M. Skvernelis a indiqué qu’il avait parlé de cette initiative avec son homologue israélien Benjamin Netanyahu, qui a entamé la veille une visite de quatre jours en Lituanie visant à renforcer les relations bilatérales et à chercher le soutien aux intérêts d’Israël au Moyen-Orient.

La Lituanie, l’un des meilleurs amis d’Israël au sein de l’Union européenne, était à l’origine de l’invitation de M. Netanyahu à Bruxelles pour une rencontre avec les ministres des Affaires étrangères de l’UE en décembre dernier.

Selon le Premier ministre lituanien, son pays reste fidèle aux positions de l’UE sur la solution à deux Etats du conflit palestinien, le statut de Jérusalem et l’accord nucléaire iranien, mais souhaite un dialogue plus direct entre les Européens et l’Etat d’Israël.

« Nous voulons que la discussion ait lieu, car cela aiderait à rechercher des compromis sur des problèmes internationaux complexes », a souligné M. Skvernelis.

Selon les autorités lituaniennes, aucune date n’avait encore été fixée pour l’éventuelle réunion des ministres de l’Intérieur de l’UE et d’Israël et son format dépendrait de la réaction de Bruxelles et des capitales d’Europe occidentale, plus critiques à l’égard d’Israël et de l’occupation du territoire palestinien.

Les Premiers ministres letton et estonien se joindront vendredi à leurs homologues lituanien et israélien pour des entretiens au cours desquels Netanyahu devrait notamment chercher leur soutien à des pressions plus intenses sur l’Iran.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...