Vol d’une plaque commémorative de la Shoah en Italie
Rechercher

Vol d’une plaque commémorative de la Shoah en Italie

Le vol à Collegno, dernier acte d'une vague de vandalisme à l'approche des élections générales, où les partis populistes d'extrême droite s'attendent à de bons résultats

Illustration d'un "Stolpersteine" (pierres d'achoppement, pierres sur lesquelles on peut trébucher) à Berlin, le 9 novembre 2013. (AFP/Johannes Eisele)
Illustration d'un "Stolpersteine" (pierres d'achoppement, pierres sur lesquelles on peut trébucher) à Berlin, le 9 novembre 2013. (AFP/Johannes Eisele)

ROME, Italie – La police italienne enquête sur le vol d’un pavé commémoratif de l’Holocauste à la mémoire d’une victime tuée à Auschwitz.

L’œuvre commémorative, un pavé de couleur dorée encastré dans le trottoir, a été volée la semaine dernière à peine un mois après avoir été placée à Collegno, une banlieue de Turin, dans le nord-ouest de l’Italie.

Le maire de Collegno, Francesco Casciano, a qualifié le vol d' »acte inacceptable qui va au-delà du vandalisme », car il a eu lieu à « une époque où la résurgence du néo-fascisme » menace la société démocratique.

Le pavé était à la mémoire de Massimo De Benedetti, qui fut déporté de Collegno et tué à Auschwitz en octobre 1944.

Le vol a été le dernier en date d’une vague de vandalisme sur les pavés commémoratifs en pierre d’achoppement en Italie ces dernières semaines, y compris un vol à Venise et une dégradation à Milan.

Ces incidents ont lieu à l’approche des élections législatives prévues pour le 4 mars, au cours desquelles le mouvement populiste Cinq étoiles et le Parti de la Ligue, parti d’extrême droite hostile à l’immigration, devraient faire des scores importants.

Le 3 février, un militant d’extrême droite et partisan de la Ligue a blessé six migrants africains lors d’une fusillade au volant d’une voiture dans la ville de Macerata, au centre de l’Italie.

Mardi, les dirigeants juifs italiens ont officiellement donné leur caution à une manifestation nationale anti-fasciste prévue samedi à Rome, mais ont déclaré qu’ils ne participeraient pas officiellement à cette manifestation en raison du Shabbat.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...