Washington versera 2 millions de dollars pour la préservation d’Auschwitz
Rechercher

Washington versera 2 millions de dollars pour la préservation d’Auschwitz

Plus de 1,1 million de Juifs ont été assassinés dans ce camp pendant la Shoah ; cette contribution s'ajoute aux 15 millions de dollars versés par les États-Unis pour son entretien

Des survivants de la Shoah passent sous la porte portant l'inscription "Le travail rend libre" après avoir déposé une gerbe au mur de la mort sur le site du mémorial de l'ancien camp de la mort nazi d'Auschwitz lors des cérémonies de commémoration du 75e anniversaire de la libération du camp à Oswiecim, en Pologne, le 27 janvier 2020. (JANEK SKARZYNSKI / AFP)
Des survivants de la Shoah passent sous la porte portant l'inscription "Le travail rend libre" après avoir déposé une gerbe au mur de la mort sur le site du mémorial de l'ancien camp de la mort nazi d'Auschwitz lors des cérémonies de commémoration du 75e anniversaire de la libération du camp à Oswiecim, en Pologne, le 27 janvier 2020. (JANEK SKARZYNSKI / AFP)

Les États-Unis vont verser 2 millions de dollars à la Fondation Auschwitz-Birkenau, a annoncé le secrétaire d’État Mike Pompeo à l’occasion de la Journée internationale de commémoration de la Shoah.

Cette contribution, en coordination avec le Congrès, s’ajoute aux 15 millions de dollars alloués par les Etats-Unis à la fondation, qui supervise le site de l’ancien camp de la mort nazi, sur une période de cinq ans qui s’est terminée en 2018, selon un communiqué publié lundi.

« Ce financement démontre notre engagement en faveur de l’éducation, de la commémoration, du dialogue et de la recherche sur la Shoah », explique le communiqué, appelant d’autres pays à se joindre au soutien de la Fondation Auschwitz-Birkenau.

Le 27 janvier, Journée internationale de commémoration de la Shoah, marquait cette année le 75e anniversaire de la libération d’Auschwitz.

Le secrétaire d’État américain Michael Pompeo lors d’une visite au musée du Mémorial de la Shoah de Yad Vashem à Jérusalem, le 21 mars 2019. (Hadas Parush/Flash90)

« Nous croyons fermement qu’il est du devoir de l’humanité d’honorer les survivants de la Shoah, de garder la mémoire des victimes de la Shoah et de toutes les autres victimes des persécutions nazies et de lutter contre l’antisémitisme et les tentatives visant à nier et à réviser l’histoire », indique Mike Pompeo dans son communiqué. « Nous demandons instamment à tous de prendre des mesures pour faire en sorte que les horreurs de la Shoah ne se répètent pas et que de futurs crimes contre l’humanité soient empêchés ».

Lundi également, le gouvernement britannique a annoncé qu’il accorderait un million de livres (1 184 872 euros) à la fondation afin de « garantir que les leçons d’Auschwitz soient transmises aux générations à venir ».

« Je me souviens, quand j’étais jeune, des lamentations régulières de ma grand-mère concernant sa famille perdue à Auschwitz et dans les autres camps de la mort », a rapporté le ministre des Affaires étrangères Dominic Raab.

« Le gouvernement soutient la Fondation Auschwitz-Birkenau, car nous ne devons jamais oublier le moment le plus sombre de l’Histoire, et nous devons éduquer les générations futures pour qu’il ne se répète jamais ».

La chancelière allemande Angela Merkel, qui a visité Auschwitz pour la première fois au début du mois, a promis un financement supplémentaire de 60 millions d’euros pour le musée-mémorial.

Selon son site web, la Fondation Auschwitz-Birkenau a affecté 1,2 million d’euros à la préservation du site en 2018.

Plus de 1,1 million de Juifs ont été assassinés à Auschwitz-Birkenau pendant la Shoah. Le camp a été libéré par l’Armée rouge le 27 janvier 1945.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...