Yad Vashem fait un appel aux dons
Rechercher

Yad Vashem fait un appel aux dons

A la veille des fêtes de Tishri, le mémorial de la Shoah de Jérusalem compte sur les donations afin de continuer son travail de commémoration

Hall des noms, Yad Vashem (Crédit : autorisation)
Hall des noms, Yad Vashem (Crédit : autorisation)

A la veille des fêtes du nouvel an juif, le mémorial de Yad Vashem de Jérusalem fait un appel aux dons afin de pouvoir continuer le travail de mémoire et de transmission de la Shoah.

Comme le livre de prières de Zvi Kopolovich, chacun des dizaines de milliers d’objets sauvegardés à Yad Vashem raconte l’histoire d’un individu, d’une famille ou d’une communauté.

Encore aujourd’hui, plus de sept décennies après la libération, de nouvelles histoires, de nouveaux détails reviennent en lumière, donnant un meilleur aperçu d’un monde qui a été détruit.

« Ce livre de prière a été acquis à Auschwitz en 1944. Je l’ai reçu d’un détenu russe en échange d’une portion de ma ration journalière de pain. Il m’a accompagné durant l’intégralité de mon chemin de souffrance dans les camps de concentration et dans les camps de la mort en Allemagne. Je donne aujourd’hui cet unique livre de prière à Yad Vashem à Jérusalem comme un mémorial pour les générations futures et à la mémoire de mes parents David et Malka Kopolovich, les parents de ma femme, Shlomo et Zehava Weiss, mes frères et sœurs et tous mes proches qui ont été assassinés pendant la Shoah », a déclaré Zvi Kopolovich, survivant de la Shoah.

Depuis plus de 60 ans, Yad Vashem est au premier plan de la collecte de documents, de photographies et d’artefacts afin de les rendre disponibles dans le monde entier.

Les dons permettent ainsi au mémorial de Yad Vashem de commémorer le passé pour éduquer les futures générations.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...