Israël en guerre - Jour 252

Rechercher

Yeshiva Beth Yossef à Bussières : 7 inculpations pour « violences aggravées »

L'école accueillait une soixantaine d'élèves, de 13 à 18 ans, en majorité Israéliens mais aussi d'enfants de nationalités américaine, belge, roumaine ou irlandaise

L'entrée de la Yeshivat Beth Yossef à Bussières, en France. (Crédit : Google Maps via JTA)
L'entrée de la Yeshivat Beth Yossef à Bussières, en France. (Crédit : Google Maps via JTA)

Sept membres d’une communauté juive ultra-orthodoxe, dont le rabbin et figure spirituelle des lieux gérant une école talmudique pour enfants dits « difficiles » près de Paris, ont été inculpés pour « violences aggravées », a-t-on appris samedi auprès de la justice.

L’école accueillait une soixantaine d’élèves, de 13 à 18 ans, en majorité Israéliens mais aussi d’enfants de nationalités américaine, belge, roumaine ou irlandaise, « non-déclarés scolarisés », selon la justice.

Ses dirigeants ont été placés sous contrôle judiciaire vendredi soir, soupçonnés notamment de « violences volontaires sur personnes vulnérables », « abus de la vulnérabilité d’une personne placée en situation de sujétion psychologique », ou encore « conditions d’hébergement contraires à la dignité ».

Situé depuis 1948 dans le village de Bussières, à 60 km de la capitale, la yeshiva Beth Yossef est réputée pour ses méthodes strictes.

Parmi les inculpés figure un rabbin de 75 ans – figure spirituelle de la yeshiva – ainsi que le directeur de l’établissement de 48 ans, un référent de 32 ans et d’autres membres de l’encadrement et de l’équipe enseignante.

Ils « ont globalement nié les faits même si certains ont pu décrire des actes comme des claques et des coups », avait expliqué vendredi à la presse la procureure de Meaux Laureline Peyreffite.

La procureure avait expliqué vendredi que les élèves étaient, « d’après leurs déclarations, totalement isolés du monde extérieur à l’exception d’un contact téléphonique avec leurs parents sous autorisation » et que « leur passeport était confisqué ». Ils vivaient « dans des conditions de logement insalubres », hébergés dans l’ancien sanatorium délabré du domaine de Séricourt.

Le parquet avait requis l’inculpation des sept suspects pour « séquestration en bande organisée » mais la justice n’a pas été jusque-là dans l’immédiat.

Les avocats de l’établissement, Philippe Ohayon et Dan Mimran, s’en sont félicités : cela « invalide la thèse des dérives sectaires et enlève toute crédibilité à l’opération quasi militaire menée contre cette yeshiva », a déclaré à l’AFP Me Ohayon.

Lundi, 17 membres de la communauté avaient été placés en garde à vue lors d’une opération mobilisant 130 gendarmes qui faisait suite à une enquête ouverte après la fugue d’un élève américain en juillet 2020, qui s’était réfugié à l’ambassade des Etats-Unis à Paris. A sa suite, deux autres élèves s’étaient échappés.

Dans un témoignage recueilli cette semaine par l’AFP, Avi Ran a relaté être arrivé d’Israël à 12 ans pour entrer dans cette école, en 2002. Il y a passé 12 années, victime d’un « lavage de cerveau » de la part d’une institution qui, pour lui, était « une secte à tous points de vue », avec des « coups physiques » administrés comme « châtiments ».

Des élèves ont été remis ce week-end à leurs parents et d’autres pris en charge par le département, en lien avec la Croix-Rouge.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.
image
Inscrivez-vous gratuitement
et continuez votre lecture
L'inscription vous permet également de commenter les articles et nous aide à améliorer votre expérience. Cela ne prend que quelques secondes.
Déjà inscrit ? Entrez votre email pour vous connecter.
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
SE CONNECTER AVEC
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation. Une fois inscrit, vous recevrez gratuitement notre Une du Jour.
Register to continue
SE CONNECTER AVEC
Log in to continue
Connectez-vous ou inscrivez-vous
SE CONNECTER AVEC
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un e-mail à .
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.