Yom Kippour/Allemagne : Merkel dénonce un « attentat »
Rechercher

Yom Kippour/Allemagne : Merkel dénonce un « attentat »

Les Etats-Unis condamnent "fermement" l'attaque ; La police de Halle lève l'alerte et arrête le tueur qui a filmé l'attaque antisémite

La chancelière allemande Angela Merkel s'exprime après une réunion du comité de la coalition sur les réfugiés en Europe, Berlin, Allemagne, lundi 7 septembre 2015 (Michael Sohn/AP)
La chancelière allemande Angela Merkel s'exprime après une réunion du comité de la coalition sur les réfugiés en Europe, Berlin, Allemagne, lundi 7 septembre 2015 (Michael Sohn/AP)

La chancelière allemande Angela Merkel a qualifié d’ « attentat » la fusillade survenue mercredi à Halle qui visait notamment une synagogue et lors de laquelle au moins deux personnes ont été tuées et deux autres grièvement blessées.

La chancelière suit « le déroulement des faits après l’attentat de Halle » et exprime sa « solidarité à tous les Juifs pour ce jour de fête qu’est Yom Kippour », a déclaré son porte-parole Steffen Seibert sur Twitter.

La fusillade survenue mercredi à Halle en Allemagne près d’une synagogue constitue une « attaque antisémite » probablement perpétrée par un sympathisant de la mouvance « d’extrême droite », a déclaré le ministre de l’Intérieur allemand Horst Seehofer.

« Dans l’état actuel des choses, nous devons partir du principe qu’il s’agit d’une attaque antisémite », a-t-il déclaré dans un communiqué, ajoutant que la justice suspectait un acte « d’extrême droite ».

La police de Halle, dans l’est de l’Allemagne, a levé l’alerte après la tentative d’attaque et autorisé la population à se rendre de nouveau dans les rues de la ville.

« Le danger pour la population n’est plus considéré comme aigu », a tweeté la police. « Nous sommes toujours sur place avec des forces importantes. Vous pouvez retourner dans les rues, les alertes sont levées », a-t-elle ajouté.

La police allemande a ensuite annoncé que la personne interpellée en milieu de journée à Halle peu après l’attentat antisémite contre une synagogue était le suspect de l’assaut à l’arme à feu qui a fait deux morts.

« La personne interpellée est le suspect », a indiqué à l’AFP un porte-parole de la police locale, en confirmant qu’il avait été blessé et « soigné ».

Il n’a pas précisé la nature de ces blessures mais des images vidéo amateur diffusées sur internet montrent comment l’auteur, un homme de 27 ans selon la chaîne de télévision publique allemande ARD, est blessé par des tirs de la police dans la rue.

L’auteur présumé de l’attentat de Halle près d’une synagogue a lui-même filmé la fusillade et diffusé la vidéo sur une plateforme internet Twitch (et vue alors par 5 personnes), a indiqué mercredi le site SITE, spécialisé dans la surveillance des organisations terroristes.

Dans cette vidéo de 35 minutes, cet homme affirme notamment que « l’Holocauste n’a jamais existé » et considère que les Juifs sont à l’origine de tous les problèmes, selon SITE qui dresse un parallèle avec une vidéo similaire filmée par l’auteur de l’attentat de Christchurch en Nouvelle-Zélande contre deux mosquées en mars dernier.

Quelque 2 200 personnes ont ensuite vu la version conservée sur Twitch, avant qu’elle ne soit supprimée, a précisé la plateforme spécialisée dans les jeux vidéo et l’e-sport, dans plusieurs tweets.

Elle a ajouté que la vidéo a ensuite été partagée « de manière coordonnée » par le biais de messageries tierces.

Selon Twitch, le compte sur lequel le tireur a diffusé son attaque a été créé il y a deux mois environ. Sur ce compte, il n’y avait eu qu’un seul essai de retransmission en direct avant l’attaque de mercredi.

« Nous avons fait au plus vite pour retirer ce contenu, et nous suspendrons tous les comptes qui posteront ou reposteront des images de cet acte abominable », a indiqué une porte-parole de Twitch interrogée par l’AFP.

« Une fois la vidéo éliminée, nous avons partagé l’information avec un consortium de notre secteur d’activité pour aider à prévenir la prolifération de ce contenu. Nous prenons cela très au sérieux et nous nous engageons à travailler avec nos pairs, les forces de l’ordre et toutes les parties prenantes pour protéger notre communauté », souligne Twitch.

L’attaque a aussi fait deux blessés grave.

Le modus operandi du tireur de Halle fait penser à celui de l’auteur de l’attentat contre deux mosquées de Christchurch en Nouvelle-Zélande en mars, un Australien d’extrême droite, qui avait fait 51 morts.

Brenton Tarrant avait réussi à diffuser son attaque en direct pendant quelque 17 minutes sur Facebook, avant que le premier réseau social du monde n’arrive à stopper la transmission.

Ce très long délai avait valu à Facebook de très virulentes critiques. Depuis, le réseau social de Mark Zuckerberg a pris plusieurs initiatives pour éviter qu’une telle chose ne se reproduise.

Les Etats-Unis ont « fermement » condamné l’attaque, a déclaré l’ambassade américaine à Berlin dans un communiqué.

« Nous condamnons fermement l’attaque de la synagogue de Halle aujourd’hui, le jour de Yom Kippour, le jour le plus saint de l’année pour les Juifs (…) C’est une attaque contre nous tous », selon ce communiqué.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...