Rechercher

Zoombombing : des antisémites interrompent une visioconférence du député Alon Tal

Le député Kakhol lavan a été contraint de reporter la réunion après que des détracteurs ont pris le contrôle de son écran et y ont écrit "Hitler avait raison" et autres insultes

Judah Ari Gross est le correspondant militaire du Times of Israël.

Le député de Kakhol lavan Alon Tal. (Crédit : Elad Malka)
Le député de Kakhol lavan Alon Tal. (Crédit : Elad Malka)

Le député de la Knesset Alon Tal a été contraint de reprogrammer une visioconférence dimanche soir, qui devait contribuer à resserrer les liens d’Israël avec les Juifs à l’étranger, après que des antisémites ont pris le contrôle de la visioconférence, faisant l’éloge du leader nazi Adolf Hitler et écrivant des blasphèmes sur l’écran.

Le bureau de Tal a déclaré la réunion était reportée à la semaine prochaine.

« L’antisémitisme n’a pas disparu du monde, mais nous ne laisserons pas la haine gagner », a écrit Tal dans un tweet sur l’incident.

Tal, membre du parti centriste Kakhol lavan, né aux Etats-Unis, est devenu l’un des principaux porte-parole de la Knesset chargé de l’amélioration des relations entre Israël et les communautés juives à l’étranger, en particulier celles des Etats-Unis. Les sondages ont révélé une fracture croissante entre Israël et les Juifs américains, en particulier ceux qui appartiennent à des courants plus progressistes du judaïsme.

La réunion Zoom de Tal, intitulée « Que peut faire Israël pour mieux représenter les Juifs du monde entier », avait pour but de discuter de ces questions.

Cependant, peu après le début de la réunion en accès libre, un certain nombre de personnes se sont connectées et ont procédée à une forme de harcèlement connue sous le nom de Zoombombing et ont commencé à écrire dans le chat « Hitler avait raison » et d’autres louanges sur le leader nazi. Ils ont ensuite pris le contrôle de l’écran pour y écrire des blasphèmes.

Tal a été obligé de mettre fin à l’appel plus tôt que prévu. Il l’a reprogrammé pour dimanche soir prochain, a indiqué son bureau.

« Nous continuerons à renforcer nos partenariats avec nos amis du monde entier. Et surtout, nous n’aurons pas peur », a déclaré M. Tal, paraphrasant un célèbre adage en hébreu du rabbin hassidique Nachman de Breslev.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...