Zvi Hauser met en garde contre un échange de prisonniers avec le Hamas
Rechercher

Zvi Hauser met en garde contre un échange de prisonniers avec le Hamas

Le président de la commission des Affaires étrangères et de la Défense à la Knesset craint que des centaines de terroristes soient remis "en circulation"

Le député Zvi Hauser lors d'une réunion de la commission de la Knesset le 20 mai 2019. (Crédit : Hadas Parush/Flash90)
Le député Zvi Hauser lors d'une réunion de la commission de la Knesset le 20 mai 2019. (Crédit : Hadas Parush/Flash90)

Le chef de la commission des Affaires étrangères et de la Défense de la Knesset a expliqué, lundi, que les détails portant sur un échange de prisonniers avec le groupe terroriste palestinien du Hamas à Gaza – un accord qui semble se profiler – était « scandaleux » et qu’il « remettra en circulation » des centaines de terroristes.

Le Hamas détiendrait actuellement deux civils israéliens, Avera Avraham Mengistu et Hisham al-Sayed, qui étaient entrés de leur plein gré à Gaza en 2014-2015, et les dépouilles de deux soldats israéliens, le sergent de première classe Oron Shaul et le lieutenant Hadar Goldin, tués sur le front au cours de la guerre de Gaza, en 2014.

Des informations ont été transmises par la presse israélienne ces derniers jours, des responsables israéliens ayant déclaré sous couvert d’anonymat que l’Etat juif n’autoriserait pas la libération de meurtriers. Il devrait cependant, ont-ils ajouté, y avoir des gestes variés en faveur de l’enclave côtière, avec notamment une aide médicale pour aider à prendre en charge la crise du coronavirus sur le territoire.

Le député Zvi Hauser (Derech Eretz), qui est à la tête de cette puissante commission, a écrit sur Twitter que dans le cadre de son travail, « j’ai été tenu au courant de tous les détails ».

Il a averti qu’un tel échange contreviendrait aux recommandations faites en 2012 par la commission de Shamgar, qui avait déterminé les principes autorisant les libérations de prisonniers.

« J’appelle le Premier ministre à renoncer à cette initiative dangereuse et à tirer les leçons de l’accord Shalit. Dans cet accord, la majorité des prisonniers libérés sont retournés à des activités de terrorisme », a-t-il dit.

Le porte-parole du Hamas, Hazem Qassem, a ensuite démenti les informations parues dans la presse israélienne portant sur un possible échange de prisonniers entre le groupe terroriste et le gouvernement israélien.

« C’est une nouvelle ruse de Netanyahu qui vise à renforcer sa stature personnelle dans toute élection sioniste à venir. Ces informations des médias sionistes n’ont aucun fondement réel », a dit Qassem.

« Netanyahu se soustrait encore à toute prise de décision sur cette question et il manipule les sentiments des familles des soldats capturés », a ajouté Qassem.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...