13 soldats tués cette nuit dans les combats à Gaza
Un missile antichar a frappé un convoi de troupes blindé, tuant 7 soldats et déclenchant des combats violents

Treize soldats ont été tués durant la nuit quand ils ont rencontré une résistance farouche dans l’environnement urbain dense de Gaza City, a annoncé dimanche soir l’armée israélienne.

La bataille centrale a commencé quand un missile anti-char a été tiré à partir d’un bâtiment de Gaza et a frappé un transporteur de troupes blindé israélien, tuant sept soldats du 13ème bataillon de la brigade Golani, a indiqué l’armée.

L’embuscade, appuyée par des tirs de mitrailleuse, a eu lieu dans le quartier de Shejaiya de la ville de Gaza, dans la partie nord de la bande de 40 km de long.

Dans les combats qui ont suivi, un nombre indéterminé de soldats ont été blessés, dont le colonel Ghassan Elian, le commandant de la Brigade Golani, dont la blessure a été jugée légère à modérée.

L’armée n’a pas communiqué immédiatement la publication des noms des soldats qui ont été tués. Les familles ont été informées plus tôt dimanche. Au moins deux des soldats israéliens tués étaient des ressortissants israélo-américains, selon des responsables de l’armée israélienne. Les 13 morts étaient tous de la brigade Golani, a indiqué l’armée.

L’armée israélienne a rejeté dimanche les rumeurs selon lesquelles un ou plusieurs soldats avaient été enlevés. La capture de soldats israéliens reste un objectif pour le Hamas et pour d’autres mouvements terroristes de la région.

Le chef lieutenant-général Benny Gantz a confié aux journalistes, après l’annonce des 13 soldats tués durant la nuit, qu’« aujourd’hui, il y avait plus de victimes que les jours précédents dans les combats, dans les zones qui étaient complexes et difficiles ».

« Nous sommes au 13ème jour des combats et mon impression est que cette campagne militaire va bien et qu’elle est bien gérée. Nous sommes déterminés à accomplir des missions et j’espère que nos forces sauront savoir comment faire face aux difficultés et continuer à fonctionner comme il le faut ».

« Dans la bataille, il y a des victimes, mais notre rôle est de remplir des missions – et nous allons continuer dans cette direction », a expliqué le commandant de l’armée. « Les habitants de Shejaiya, aussi, savent qu’ils ont été victimes de la mise en place du personnel du Hamas dans le quartier ».

Gantz a déclaré qu’Israël regrettait les pertes humaines, mais a souligné que l’armée israélienne faisait tout son possible pour obtenir des non-combattants de quitter les zones ciblées par les frappes.

Il a ajouté que, malgré les pertes du côté israélien, le Hamas a été frappé de plein fouet. Il est en train de perdre des hommes et des dommages sont faits à son infrastructure et à ses tunnels.

L’embuscade a déclenché un lourd bombardement aérien, entraînant des milliers de résidents à fuir à pied, a rapporté l’AFP. Les rapports ont cité des responsables médicaux palestiniens à Gaza affirmant que plus de 80 Palestiniens, dont de nombreux civils, ont été tués dans les combats. Des milliers d’autres ont fui le quartier.

Les responsables israéliens ont déclaré que Shejaiya est un bastion du Hamas. 150 roquettes ont été lancées à partir de cette zone dans les deux dernières semaines, a fait savoir la Deuxième chaîne israélienne. Les responsables militaires israéliens ont déclaré dimanche qu’ils avaient demandé aux civils de quitter la zone de Shejaiya avant l’action militaire.

Un porte-parole de l’armée a ajouté que l’armée israélienne n’a pas été surprise par la volonté des combattants du Hamas à engager ses forces, en disant que cela était « en ligne avec notre planification et nos évaluations ».

L’armée, qui a augmenté sa présence militaire dans la bande de Gaza, a rapporté avoir tué 130 hommes armés depuis que l’opération a commencé.

Une grande partie de ce conflit a eu lieu, sur la dernière journée, dans le nord de la bande de Gaza. L’armée a trouvé et détruit deux tunnels dans la zone, qui s’étend vers le kibboutz Zikim et le kibboutz Netiv Haasarah, et 14 tunnels déjà explorés et prêts à être démolis.

Le porte-parole de l’armée israélienne, le lieutenant-colonel Peter Lerner, a déclaré que la plupart des combats ont eu lieu dans et autour des tunnels. « Le Hamas essaie vraiment de défendre leurs infrastructures de tunnels », a-t-il déclaré. « Il y a tout un Gaza souterrain ».

Quatre autres soldats de l’armée israélienne ont été tués dans les combats samedi.