+29% en Israël : l’appel de Meyer Habib entendu pour le second tour des législatives
Rechercher

+29% en Israël : l’appel de Meyer Habib entendu pour le second tour des législatives

L’électorat de Meyer Habib s'est plus fortement mobilisé au 2e tour qu'au 1er. Si son adversaire Florence Drory a également progressé, de 6,4 %, cette remontée est insuffisante pour réaffirmer sa victoire du premier tour

Dernier appel à voter du candidat LR-UDI Meyer Habib depuis le mur Occidental, dans la Vieille Ville de Jérusalem, le 16 juin 2017. (Crédit : capture d'écran Youtube/Meyer Habib officiel)
Dernier appel à voter du candidat LR-UDI Meyer Habib depuis le mur Occidental, dans la Vieille Ville de Jérusalem, le 16 juin 2017. (Crédit : capture d'écran Youtube/Meyer Habib officiel)

Quelques heures avant la fin de la campagne, le mur Occidental de la Vieille Ville de Jérusalem en arrière-plan, Meyer Habib appelait ses électeurs à voter plus nombreux lors du 2e tour des élections législatives que pourle 1er, où le taux d’abstention avait atteint 93,7 % en Israël.

« J’ai besoin que vous vous déplaciez ! » leur lançait-il, après avoir « prié pour la France et pour l’humanité » depuis le mur Occidental, dans une campagne très orientée vers la communauté juive française d’Israël, envers qui il a multiplié les appels du pied.

L’appel du député sortant et réélu le 18 juin 2017, a été entendu dans les bureaux de votes israéliens. A Haïfa, Tel Aviv, Ashdod, Netanyaha et Eilat, le candidat LR-UDI a attiré 29 % d’électeurs supplémentaires au deuxième tour : 4 430 voix contre 3 421 au premier, soit 1 009 voix supplémentaires.

Dans les mêmes bureaux, Florence Drory, candidate de la République en Marche (REM) en tête du premier tour dans la circonscription, a également amélioré son score de 6,4 % (38 voix), mais de manière insuffisante pour pouvoir décrocher le siège de députée.

Si Meyer Habib est officiellement donné vainqueur, les résultats définitifs, pays par pays, devrait être connus dans la journée.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...