Haim Katz, le ministre des Affaires sociales, a déclaré lundi que le refus de l’Etat de reconsidérer la loi interdisant aux couples homosexuels d’adopter des enfants était mal formulé et qu’il ne reflétait pas sa position sur le sujet.

« La formulation présentée à la Haute cour de Justice était une mauvaise formulation et n’aurait pas dû être transmise, a déclaré le bureau de Katz dans un communiqué. Le ministre n’a aucune intention d’empêcher un certain groupe d’adopter. »

« La politique du ministre, telle qu’elle est adoptée par les ministères de la Justice et des Affaires sociales, est que des réformes globales doivent être menées dans les services d’adoption tout en investissant plus pour la communauté. »

Dimanche, dans une réponse à la Haute cour, l’Etat avait indiqué qu’il s’opposait à un changement de la loi pour permettre aux couples homosexuels d’adopter pour ne pas faire peser un « poids supplémentaire » aux enfants.