Amazon, géant de la vente en ligne, a annoncé lundi qu’il allait mettre en place une équipe de recherche et de développement (R&D) en Israël afin d’améliorer son système Alexa Voice Shopping, qui permet aux acheteurs de passer commande en parlant à une machine plutôt que de la taper sur un ordinateur.

Deux centres seront mis en place, l’un à Tel Aviv et l’autre à Haïfa, et emploieront 100 personnes, a indiqué le quotidien économique The Marker.

Amazon recherche actuellement des scientifiques, des développeurs, des ingénieurs et des responsables de production pour ces nouveaux sites.

Amazon a récemment embauché Eyal Itah, ancien directeur du développement et membre du conseil d’administration de Microsoft Israël, pour diriger le développement d’Alexa Voice Shopping, a rapporté le Marker.

Yoelle Maarek, qui dirigeait auparavant les recherches de Yahoo, a été embauchée comme vice-présidente internationale à la recherche. Une partie de son travail sera de recruter d’autres chercheurs.

Assur Ronen, vice-président Voice Shopping d’Amazon, a déclaré que l’entreprise veut « continuer à développer l’équipe avec des Israéliens talentueux. Yoelle et Eyal ont le talent et l’expérience nécessaires pour diriger la nouvelle équipe de chercheurs et d’ingénieurs et pour construire l’avenir de ces produits. »

Amazon est actif en Israël depuis des années, et a récemment concentré son travail sur Annapurna Labs, acquis en janvier 2015.

Avec environ 200 employés, Annapurna Labs est basé à Yokneam, dans le nord du pays.

Lors d’une récente visite en Israël, le directeur adjoint de la technologie d’Amazon, le Dr Werner Vogels, a parlé des efforts de l’entreprise pour améliorer la capacité de la technologie à comprendre la voix humaine.