Roger Cukierman, le président du CRIF (Conseil Représentatif des Institutions juives de France), a été mis en examen pour avoir qualifié Dieudonné M’bala M’bala d’« antisémite professionnel ».

Cukierman a fait cette annonce lundi dans une vidéo mise en ligne sur le site du CRIF.

« Je suis donc mis en examen pour avoir déclaré sur Europe 1 que Dieudonné est un antisémite professionnel. N’est-ce pas drôle ? Pour une fois, Dieudonné est réellement comique, » a déclaré Cukierman.

Dieudonné a été condamné à 10 reprises pour incitation à la haine raciale contre les Juifs, selon le CRIF. Il a également inventé le geste de la « quenelle », que le Premier ministre français Manuel Valls a qualifié de salut nazi inversé, et le terme de « shoananas » un mot inventé pour railler le génocide et suggérer qu’il ne s’est jamais produit, sans violer explicitement les lois françaises.

Plus tôt au cours de l’année, Valls, alors ministre de l’Intérieur, avait intimé l’ordre aux maires d’interdire les spectacles de Dieudonné, conduisant à l’annulation et au remplacement de son spectacle par un autre qui ne serait pas fondé sur l’antisémitisme.

Les mises en examen sont « quasi-automatiques » en France lorsque la police reçoit des plaintes de diffamation, selon L’Express.

En réponse à l’acte d’accusation, le BNVCA (Bureau National de Vigilance contre l’Antisémitisme) a apporté son soutien à Cukierman.

« S’il y a en France quelqu’un qui sait ce qu’est l’antisémitisme, c’est bien Roger CUKIERMAN qui à l’âge de 9 ans a été un enfant caché, recueilli par des nonnes, pendant que sa famille était déportée et gazée à Auschwitz,» a fait savoir dans un communiqué cet organisme mardi.

Dieudonné et le négationniste d’extrême droite Alain Soral ont récemment décidé de former un parti politique, a rapporté mardi le site Mediapart.

La semaine dernière, Dieudonné a été mis en examen pour fraude, blanchiment d’argent et détournement de fonds publics.

Les enquêteurs estiment que Dieudonné a organisé son insolvabilité pour ne pas payer ses amendes, et qu’il aurait transféré plus de
500 000 dollars au Cameroun.