Les services d’urgence ont sauvé jeudi matin des dizaines d’habitants de Jérusalem bloqués des voitures inondées par des pluies inhabituelles pour un mois d’avril.
 
La tempête printanière a commencé à environ 3 heures du matin, et en l’espace de quelques heures plus de 40 millimetres de précipitations sont tombés, plus du double de la quantité que la capitale reçoit en moyenne pendant tout le mois d’avril.

La police a fermé un tronçon d’une quinzaine de kilometres de la route 90, qui longe les rives de la mer Morte, d’Ein Gedi à Metzoke Dragot en raison de soudaines crues, mais elle l’a rouvert quelques heures plus tard.

La pluie inhabituelle a inondée des artères et des maisons à Jérusalem, provoquant même l’hypothermie de certains de ceux qui ont été piégés, ont dit les secouristes.

Des quartiers de la capitale ont même été ‘bombardés’ par la grêle.

Le Sergent Nir Abramovitch, commandant d’une unité de sauvetage, a confié au site d’information Ynet que « dans de nombreux cas, les gens se tenaient debout sur les toits de leurs voitures, gelés par le froid ; ils étaient trempés et effrayés ».

Le Magen David Adom est également intervenu sur le lieu d’un accident de la circulation causé par les conditions météorologiques dans le quartier de Talpiot-Mizrach à Jérusalem.

Le Service météorologique Israël s’attend à ce que les averses se poursuivent toute la journée à travers le pays, en particulier dans les régions les plus élevées.

Les cieux devraient s’éclaircir vendredi matin, mais des régions du pays – principalement la vallée du Jourdain et la Galilée – devraient subir de nouvelles averses dans l’après-midi.

Le reste du week-end devrait être chaud et ensoleillé, un temps auquel Israël est habitué en cette saison.