Des milliers de sympathisants du Hamas se sont rassemblés vendredi dans la bande de Gaza pour protester contre la décision d’un tribunal égyptien de proscrire la principale organisation islamiste palestinienne sur son territoire.

Les manifestants ont brandi des drapeaux égyptiens et du Hamas lors de rassemblements après la prière du vendredi dans les mosquées avant de converger vers le bâtiment qui abritait l’ambassade d’Egypte dans la ville de Gaza, fermée depuis 2007, a constaté un photographe de l’AFP.

Les marcheurs ont défilé munis de pancartes appelant à l’annulation de la décision de la cour égyptienne en scandant « résistance, notre voie c’est la résistance ».

Un tribunal du Caire a proscrit mardi en Egypte le Hamas, considéré comme la branche palestinienne des Frères musulmans, la confrérie du président islamiste déchu Mohamed Morsi qui a été déclarée « organisation terroriste » par les autorités transitoires installées par l’armée.

Le mouvement palestinien est accusé de prêter main forte aux attentats en Egypte depuis la destitution le 3 juillet par l’armée du premier président élu démocratiquement, imputés par le nouveau pouvoir aux Frères musulmans, ce que le Hamas nie catégoriquement.

Le Hamas à Gaza avait bruyamment fêté la chute de Hosni Moubarak en février 2011 puis la victoire de M. Morsi en juin 2012.

Depuis juillet, le terminal frontalier de Rafah, seul accès du territoire palestinien qui ne soit pas supervisé par Israël, est très souvent fermé par les autorités égyptiennes qui invoquent des raisons sécuritaires.