Des émeutes ont éclaté dans plusieurs quartiers de Jérusalem-Est dans la nuit de dimanche à lundi, quelques heures après qu’un chauffeur de bus palestinien de la compagnie de transport israélienne Egged ait été retrouvé pendu dans un bus dimanche soir dans un dépôt de bus à Jérusalem-Ouest.

L’incident a déclenché des rumeurs d’un lynchage par les Israéliens, mais la police israélienne a fait savoir que l’enquête préliminaire indique que l’homme se serait suicidé.

La famille de l’homme a déclaré aux médias palestiniens que des signes de violence avaient été trouvés sur le corps et ont rejeté la thèse du suicide.

La police a déclaré que des pierres et des bombes incendiaires ont été lancées sur les forces de sécurité dans les quartiers d’A-Tur, Ras al-Amud et Abu Dis, dans la capitale, provoquant une réplique avec des méthodes de dispersion antiémeutes. Ce qui signifie en général des grenades incapacitantes et des gaz lacrymogènes.

Il n’y avait aucun rapport immédiat de personnes blessées dans les affrontements.

Le chauffeur palestinien de 32 ans a été identifié par les médias palestiniens comme Yusuf Hassan al-Ramouni, père de deux enfants, du quartier d’A-Tur de Jérusalem.

Son corps a été transféré à l’hôpital Hadassah du Mont Scopus puis à l’Institut médico-légal d’Abou Kabir, ont indiqué les rapports.

Les photos publiées par l’agence palestinienne Maan montrent des contusions sur le corps de Ramouni.