France/Bas-Rhin : Sylvain Waserman, un élu alsacien centriste, militant et énarque à l’Assemblée
Rechercher

France/Bas-Rhin : Sylvain Waserman, un élu alsacien centriste, militant et énarque à l’Assemblée

Le nouveau député, dont l'histoire familiale est marquée par la Shoah - sa grand-mère paternelle d'origine juive polonaise a été raflée au Vel d'hiv' et est morte à Auschwitz - en a tiré un livre : Ce que le temps qui passe n’efface pas

Sylvain Waserman, à gauche, nouveau député En Marche ! du Bas-Rhin, pendant sa campagne électorale, le 15 juin 2017. (Crédit : Twitter/Sylvain Waserman)
Sylvain Waserman, à gauche, nouveau député En Marche ! du Bas-Rhin, pendant sa campagne électorale, le 15 juin 2017. (Crédit : Twitter/Sylvain Waserman)

Sylvain Waserman, 49 ans, élu dimanche dans la 2e circonscription du Bas-Rhin face au PS sortant Philippe Bies, est un élu centriste alsacien, maire de Quatzenheim et conseiller régional du Grand Est.

Centriste et militant du MoDem depuis 2015, dont il est membre des instances nationales, il est, avec Thierry Michels (REM), l’autre tombeur des bastions PS alsaciens Strasbourg I et II.

Sylvain Waserman, qui est ingénieur télécoms de formation et diplômé de l’ENA, qu’il a intégrée à 38 ans, est maire de Quatzenheim et conseiller régional, élu sur la liste du président LR de la région Grand Est Philippe Richert.

Au début de la campagne, Sylvain Waserman avait dû faire face à un mouvement d’humeur venant des rangs des militants d’En Marche. Devant répondre à des accusations de parachutage, il affirme avoir été sollicité par En Marche et le MoDem.

En tant que bénévole, il s’est aussi impliqué pendant sept ans au sein d’une association pionnière de promotion du service civique, Unis Cité.

Sylvain Waserman dont l’histoire familiale est marquée par la Shoah – sa grand-mère paternelle d’origine juive polonaise a été raflée au Vel d’hiv’ et est morte à Auschwitz -, en a tiré un livre : Ce que le temps qui passe n’efface pas.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...