L’idée d’un désarmement des combattants palestiniens à Gaza n’est qu’une « chimère », a affirmé dans une rare déclaration aux médias le commandant de la Force al-Qods iranienne, prédisant un « enfer » à Israël.

Les déclarations du général Qassem Souleimani ont été publiées mercredi soir tard par l’agence officielle Irna, alors que le conflit opposant le Hamas à Israël est entré jeudi dans sa 24e journée, le nombre de morts palestiniens dépassant 1 360 – selon les secours de la bande de Gaza, contrôlée par le Hamas.

M. Souleimani « a souligné que confronter l’ennemi sioniste est une nécessité et que le mouvement de résistance palestinienne transformera la terre et les cieux en enfer » pour Israël.

« Le désarmement de la résistance (palestinienne) est une chimère » qui ne se réalisera pas, a-t-il assuré, selon Irna.

« Le martyre pour la Palestine est le rêve de tout noble musulman », a-t-il encore déclaré.

Les Etats-Unis et plusieurs pays européens ont appelé à un cessez-le-feu et à un désarmement des groupes armés de l’enclave palestinienne, le Hamas y compris.

La Force al-Qods (Jérusalem, ndlr) est une unité d’élite des Gardiens de la révolution iraniens qui remplit à l’étranger des missions de sécurité considérées nécessaires pour la protection de la République islamique.

Son chef, Qassem Souleimani, n’apparaît que très rarement dans les médias iraniens, et sa réputation d’homme de l’ombre, soigneusement cultivée, l’établit comme l’un des responsables les plus influents, si ce n’est le plus influent, en matière de sécurité au Moyen-Orient.

« Nous sommes éprouvés par les douloureux évènements en Palestine, et nos coeurs sont remplis d’un profond chagrin », a-t-il ajouté, évoquant également une « profonde colère ».

Les déclarations de M. Souleimani font suite à un discours du guide suprême iranien, l’ayatollah Ali Khamenei, qui a appelé mardi à armer les Palestiniens, accusant Israël de commettre un « génocide » à Gaza.