L’équipe de transition du président américain élu Donald Trump a commencé à étudier la logistique d’un déplacement de l’ambassade américaine de Tel Aviv à Jérusalem, et les sites potentiels pour son futur emplacement, a annoncé lundi soir une chaîne israélienne. Lundi, la directrice de campagne de Trump avait déclaré que cette mesure était « une très grande priorité » pour lui.

Le ministère israélien des Affaires étrangères est déjà impliqué dans le sujet, des responsables de Jérusalem étudiant si un possible emplacement pour l’ambassade, un terrain qui comprend l’Hôtel Diplomate du quartier Talpiot de Jérusalem, sera disponible, a annoncé la Deuxième chaîne.

Le travail de l’équipe de Trump sur le déplacement de l’ambassade n’est pas mené en coordination avec le département d’Etat américain, et les responsables de celui-ci « n’aiment profondément pas cette idée », selon le reportage.

Des responsables israéliens sécuritaires et diplomatiques s’inquièteraient des conséquences d’un déplacement immédiat de l’ambassade américaine, craignant des réactions adverses du monde arabe et dans les rues des quartiers arabes de Jérusalem Est.

Le gouvernement américain a acheté le terrain sur lequel est construit l’Hôtel Diplomate en 2014, mais l’hôtel lui-même reste une propriété privée louée par le ministère de l’Intégration. Il héberge environ 500 immigrants généralement âgés de l’ancienne Union soviétique. Le bâtiment ne sera pas disponible avant 2020, auraient récemment annoncé des responsables du ministère de l’Intégration à leurs collègues des Affaires étrangères.

Une femme âgée russe dans la réception de l'Hôtel Diplomate de Jérusalem, possible emplacement de l'ambassade américaine à Jérusalem, en mars 2012. (Crédit : Miriam Alster/Flash90)

Une femme âgée russe dans la réception de l’Hôtel Diplomate de Jérusalem, possible emplacement de l’ambassade américaine à Jérusalem, en mars 2012. (Crédit : Miriam Alster/Flash90)

Le terrain de l’Hôtel Diplomate est adjacent au complexe existant du consulat américain de Talpiot, et a par conséquent été envisagé comme potentiel emplacement logique pour l’ambassade si elle devait être déplacée, mais ce n’est pas le seul site possible.

Lundi après-midi, Kellyanne Conway, conseillère de Trump, a déclaré que déplacer l’ambassade était une « très grande priorité pour ce président élu, Donald Trump ». Conway a déclaré à l’animateur de radio Hugh Hewitt, dans un long entretien sur la transition de Trump vers la Maison Blanche, qu’ « il a été très clair là-dessus pendant la campagne, et en tant que président élu, je l’ai entendu répéter cela plusieurs fois en privé, si ce n’est en public. »