Le nombre d’attaques terroristes enregistrées en Israël le mois dernier a diminué de 32 % par rapport au nombre d’attaques qu’il y a eu mois de décembre, portant le total des nombres d’attaque au même niveau qu’au mois de septembre, avant l’escalade de la violence.

Le service de sécurité du Shin Bet a enregistré 169 attaques terroristes menées par des Palestiniens contre des Israéliens en janvier. Il y a eu 246 incidents similaires le mois précédent, a écrit le Shin Bet dans son rapport mensuel, qui a été publié plus tôt cette semaine.

C’est la première fois depuis le mois de juillet que le nombre d’attaques a chuté sous la barre des 171 observées en août, selon les chiffres du Shin Bet. En septembre, octobre et novembre, le Shin Bet a enregistré, respectivement, 223, 620 et 326 attaques.

En octobre, le Premier ministre Benjamin Netanyahu a appelé l’escalade de la violence « une vague de terreur » Cette vague de la violence a été appelée dans les médias palestiniens comme la « troisième Intifada ».

Des agents de police des frontières sur les lieux d'une fusillade et d'une attaque au couteau près de la porte de Damas, à Jérusalem, le 3 février 2016 (Crédit photo: Yonatan Sindel / Flash90)

Des agents de police des frontières sur les lieux d’une fusillade et d’une attaque au couteau près de la porte de Damas, à Jérusalem, le 3 février 2016 (Crédit photo: Yonatan Sindel / Flash90)

Alors que le nombre total d’attaques a diminué, elles ont été plus mortelles le mois dernier par rapport au mois d’août et de juillet, où aucun Israélien est mort à la suite des attaques terroristes et au moins 10 Israéliens ont été blessés.

Cinq Israéliens ont été tués dans des attaques terroristes le mois dernier, contre seulement trois en décembre et une personne en septembre. En novembre et décembre, 11 et 10 Israéliens sont, respectivement, morts dans ces attaques.

Des dizaines de Palestiniens ont également été tués au cours de l’escalade de la violence, beaucoup d’entre eux par les forces de sécurité ou des civils armés pendant qu’ils menaient des attaques.

Sur les 169 incidents enregistrés en janvier, 136 impliquaient des cocktails Molotov sur des soldats ou des civils.

Le prochain chef du Shin Bet Nadav Argaman (Crédit : Shin Bet)

Le prochain chef du Shin Bet Nadav Argaman (Crédit : Shin Bet)

Par ailleurs, Netanyahu a annoncé jeudi qu’il avait décidé de promouvoir le directeur adjoint du Shin Bet, Nadav Argaman, 55 ans, à la tête de l’organisation. Argaman, qui est entré dans le Shin Bet en 1983, avait servi en tant qu’agent de liaison de l’organisation aux États-Unis entre les années 2007 et 2011.