« Non à l’antisémitisme, Bagneux se rassemble, » clame l’affiche éditée par la municipalité de Bagneux suite à la dégradation de la stèle d’Ilan Halimi à Bagneux.

« Avec consternation, et colère j’ai appris, ce matin, que la stèle en hommage à Ilan Halimi a été profanée, » explique Marie-Hélène Amiable, la maire de Bagneux, qui s’exprime au nom du conseil municipal.

C’est à Bagneux qu’Ilan Halimi a vécu les derniers 24 jours de sa vie, 24 jours d’horreur pour le jeune homme âgé de 23 ans, séquestré dans un HLM de Bagneux par le « gang des barbares » ou il est torturé, brûlé, frappé, tondu.

C’est également à Bagneux que pour la deuxième fois, la stèle commémorative de son assassinat a été dégradée, des inscriptions antisémites et injurieuses inscrites.

« Je tiens à dire, en mon nom et celui du Conseil municipal, à la famille d’Ilan et à ses proches que nous n’oublierons jamais ce drame qu’elle a subi. Rien ne nous y fera renoncer, » affirme le communiqué qui donne rendez-vous mardi 7 novembre à 19h au parc Richelieu de la ville.