La police israélienne a annoncé mardi l’arrestation d’un suspect ayant menacé de mort l’évêque de Nazareth et ses fidèles, et a rapporté des actes de vandalisme contre une église dans le nord du pays.

« Un suspect est allé (dimanche) au domicile de (l’évêque catholique romain de Nazareth, Giacinto-Boulos Marcuzzo) et lui a remis une lettre de menaces », a expliqué le porte-parole de la police Micky Rosenfeld, affirmant que l’homme avait été arrêté mardi dans la ville voisine de Safed (nord).

La lettre exige que tous les chrétiens « à l’exception des protestants et des anglicans » quittent Israël avant le 5 mai et menace de tuer l’évêque et l’ensemble de sa communauté s’ils n’obtempèrent pas.

La missive, signée du « Messie, fils de David », cite des sources juives présentant la chrétienté comme une forme d’idolâtrie.

Le suspect, un juif d’une quarantaine d’années, a affirmé que son message devait être distribué, par voie de presse, avant 17H00 GMT mardi et ajouté que chaque heure de retard coûterait « la vie à 100 âmes chrétiennes ».

Toujours dans le nord d’Israël, la police enquêtait mardi sur des actes de vandalisme contre l’église de Tabgha, sur le site où Jésus a multiplié les pains selon la tradition chrétienne.

Des adolescents juifs ont arraché des croix et ont agressé une religieuse bénédictine, ont précisé des responsables catholiques locaux.