Le président américain Barack Obama et le secrétaire d’Etat John Kerry sont « derrière » le projet égyptien de résolution à l’ONU réclamant qu’Israël cesse ses activités de construction d’implantations, a accusé vendredi un haut responsable israélien.

« Le président Obama et le secrétaire Kerry sont derrière cette initiative honteuse contre Israël aux Nations Unies », a déclaré à l’AFP le responsable, qui s’exprimait sous couvert de l’anonymat.

« L’administration américaine a secrètement concocté avec les Palestiniens une résolution anti-israélienne radicale, derrière le dos d’Israël, qui encouragerait le terrorisme et les boycotts (…) », a-t-il ajouté.

Le Conseil de sécurité de l’ONU devrait voter vendredi sur la résolution, à l’initiative de quatre pays, après le report d’un premier vote, ont indiqué des diplomates.

La Nouvelle-Zélande, la Malaisie, le Sénégal et le Venezuela ont décidé de soumettre le texte après que l’Egypte, sous pression du président élu américain Donald Trump, a accepté le report d’un vote prévu jeudi, selon ces diplomates.

« Le président Obama pourrait en un instant déclarer sa volonté d’opposer un véto à cette résolution mais il l’encourage au contraire », a critiqué le responsable israélien.