Sharansky salue les propos de Macron sur l’anti-sionisme, nouvel antisémitisme
Rechercher

Sharansky salue les propos de Macron sur l’anti-sionisme, nouvel antisémitisme

Le président de l'Agence juive assure que les propos du président français permettent de “clarifier encore la nature de l’antisémitisme moderne et de faciliter les efforts pour le combattre”

Natan Sharansky, président de l'Agence juive, à la Knesset, le 27 juin 2017. (Crédit : Yonatan Sindel/Flash90)
Natan Sharansky, président de l'Agence juive, à la Knesset, le 27 juin 2017. (Crédit : Yonatan Sindel/Flash90)

Le président de l’Agence juive, Natan Sharansky, a salué dimanche le discours tenu par le président Emmanuel Macron, où il a dénoncé l’anti-sionisme qui est une « forme réinventée de l’antisémitisme ».

Macron s’exprimait à l’occasion de la cérémonie de commémoration du 75e anniversaire de la rafle du Vél’ d’Hiv à Paris, devant le Premier ministre Benjamin Netanyahu.

« Quand l’un des plus importants dirigeants d’Europe reconnaît que l’antisémitisme moderne se déguise du voile de l’anti-sionisme, arrachant le masque des antisionistes radicaux, c’est quelque chose de très important », a déclaré Sharansky dans un communiqué.

Il a ajouté que les propos de Macron permettaient de « clarifier encore la nature de l’antisémitisme moderne et de faciliter les efforts pour le combattre. »

Il a poursuivi en appelant tous les dirigeants d’Europe et d’ailleurs à suivre l’exemple « du Royaume-Uni et de l’Autriche en adoptant officiellement la définition de travail de l’antisémitisme de l’Alliance internationale pour la commémoration de l’Holocauste. »

De gauche à droite : Sara Netanyahu, le Premier ministre Benjamin Netanyahu et le président français Emmanuel Macron au 75e anniversaire de la rafle du Vél' d'Hiv', à Paris, le 16 juillet 2017. (Crédit : Kamil Zihnioglu/Pool/AFP)
De gauche à droite : Sara Netanyahu, le Premier ministre Benjamin Netanyahu et le président français Emmanuel Macron au 75e anniversaire de la rafle du Vél’ d’Hiv’, à Paris, le 16 juillet 2017. (Crédit : Kamil Zihnioglu/Pool/AFP)
En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...