Seuls 54 % des personnes interrogées ont déjà entendu parler de l’Holocauste

NEW YORK, 13 mai 2014 /PRNewswire/ — Aujourd’hui, l’Anti-Defamation League (ADL) a publié les résultats d’une enquête mondiale sans précédent sur les comportements antisémites.

L’équipe de l’ADL Global 100 : An Index of Anti-Semitism a interrogé 53 100 adultes dans 102 pays en vue de réaliser, pour la toute première fois, une étude approfondie et fondée sur des données du niveau et de l’intensité du sentiment anti-juif à travers le monde.

Cette enquête a fait apparaître que les comportements antisémites sont généralisés partout dans le monde.

Plus d’un adulte sur quatre, soit 26 % des personnes interrogées, manifestent des comportements antisémites.

Selon les estimations, ce chiffre représente 1,09 milliard de personnes.

Le sondage a montré que seuls 54 pour cent des personnes interrogées à travers le monde ont déjà entendu parler de l’Holocauste.

Deux personnes interrogées sur trois n’ont soit jamais entendu parler de l’Holocauste, soit ne pensent pas que les récits historiques qui en ont été faits sont exacts.

Le score global de l’indice ADL Global 100 représente le pourcentage de personnes interrogées qui ont répondu « probablement vrai » à au moins six stéréotypes négatifs sur 11 à propos des Juifs.

L’ADL a eu recours à un indice fondé sur 11 questions comme valeur fondamentale mesurant les comportements antisémites aux États‑Unis au cours des 50 dernières années.

En France, la sondage a montré que 37 % de la population adulte, soit environ 18 millions de personnes, manifestent des comportements antisémites.

« Pour la toute première fois, nous sommes en mesure de comprendre réellement à quel point l’antisémitisme est généralisé et persistant à travers le monde aujourd’hui », selon Abraham H. Foxman, directeur national de l’ADL.

« Les données nous permettent de jeter le regard au-delà des incidents et de la rhétorique antisémites et de quantifier les comportements antisémites dans le monde. Nous sommes aujourd’hui capables de recenser les zones sensibles ainsi que les pays et les régions du monde où la haine des Juifs est en substance inexistante ».

Accessible via un site Internet interactif sur http://global100.adl.org, l’indice ADL Global 100 permettra aux chercheurs, aux étudiants, aux pouvoirs publics et aux membres du public d’accéder directement à une mine de données récentes relatives aux comportements antisémites.

Classement par pays

L’enquête classe les pays et les territoires du moins antisémite (Laos, avec 0,2 pour cent) au plus antisémite (Cisjordanie et Gaza, avec 93 %).

On relève également des points fort encourageants.

Dans les pays à majorité anglophone, la proportion des personnes qui manifestent des comportements antisémites est de 13 %, ce qui est bien en dessous de la moyenne globale.

Les pays à majorité protestante présentent les indices les plus bas de comportements antisémites par rapport à tout autre pays avec une autre majorité confessionnelle.

Par ailleurs, 28 % des personnes interrogées dans le monde n’estiment pas que l’un quelconque des 11 stéréotypes antisémites utilisés pour l’enquête sont « probablement vrais ».

ADL a chargé les sociétés de sondage First International Resources et Anzalone Liszt Grove Research de réaliser cette enquête sur les comportements à l’égard des Juifs.

Les données ont été recueillies lors d’interviews réalisées entre juillet 2013 et février 2014 dans 96 langues et dialectes via des téléphones conventionnels, des téléphones portables ou en face à face.

Une série de 11 questions a été posée aux participants portant sur les stéréotypes habituels concernant les Juifs, comme le pouvoir, la loyauté, l’argent et l’attitude.

Les personnes qui ont répondu par l’affirmative à au moins six stéréotypes négatifs sur les Juifs sont considérées comme manifestant des comportements antisémites.

La marge d’erreur pour la plupart des pays, dans lesquels 500 participants ont été choisis, est de +/- 4,4 %.

Dans d’autres pays plus vastes, où 1 000 interviews ont été réalisées, la marge d’erreur est de +/- 3,2 %.

Indice ADL Global : l’antisémitisme par région

Il ressort que la plus forte concentration de personnes manifestant des comportements antisémites est observée dans les pays du Moyen-Orient et d’Afrique du Nord, où près de trois quarts des personnes interrogées, 74 %, étaient d’accord avec la majorité des stéréotypes antisémites.

Les pays ne faisant pas partie de cette région présentaient un indice moyen de 23 %.

Outre les pays du Moyen-Orient et d’Afrique du Nord, les indices par région étaient les suivants :

Europe de l’Est : 34 %
Europe de l’Ouest : 24 %
Afrique sub-saharienne : 23 %
Asie : 22 %
Amériques : 19 %
Océanie : 14 %

——-
Pour de plus amples informations sur l’indice ADL Global 100, y compris des comparaisons entre les pays, consultez le site http://global100.adl.org.

Fondée en 1913, l’Anti-Defamation League est la première organisation dans le monde qui lutte contre l’antisémitisme grâce à des programmes et à des services qui font échec à la haine, aux préjugés et à l’intolérance.