Statut de Jérusalem : Israéliens et Palestiniens satisfaits du résultat du vote à l’ONU
Rechercher
Israël 'ne sera jamais chassé de Jérusalem'

Statut de Jérusalem : Israéliens et Palestiniens satisfaits du résultat du vote à l’ONU

Le Premier ministre israélien se dit "satisfait" tandis que les Palestiniens estiment qu'il s'agit d'un "revers cinglant" pour les Américains

Vue de Jérusalem (Crédit : autorisation David Katz)
Vue de Jérusalem (Crédit : autorisation David Katz)

L’ambassadeur d’Israël à l’ONU a affirmé jeudi que son pays « ne sera jamais chassé de Jérusalem » au cours du débat sur une résolution condamnant les Etats-Unis pour avoir reconnu la Ville sainte comme capitale de l’Etat juif.

« Aucune résolution de l’Assemblée générale ne nous chassera de Jérusalem », a déclaré Danny Danon au pupitre de l’Assemblée, peu avant le vote sur ce texte qui a été adopté à une large majorité mais qui n’est pas contraignant.

Le bureau du Premier ministre Benjamin Netanyahu a déclaré « rejeter la décision de l’ONU et, en parallèle, exprimer sa satisfaction devant le grand nombre d’Etats qui n’ont pas voté en faveur de la résolution », et notamment des pays « en Europe, en Afrique et en Amérique latine que le Premier ministre Netanyahu a visité ».

« Israël est reconnaissant au président Trump de sa position ferme sur Jérusalem, et remercie les nations qui ont voté avec Israël et en faveur de la vérité », indique le communiqué.

Selon le ministère israélien des Affaires étrangères, le nombre de pays qui se sont opposés, se sont abstenus ou ont été absents du vote concernant la résolution de l’ONU rejetant la reconnaissance américaine de Jérusalem comme capitale d’Israël est « extrêmement important ».

Israel completely rejects this preposterous resolution. Jerusalem is our capital. Always was, always will be.But I do appreciate the fact that a growing number of countries refused to participate in this theater of the absurd. So I appreciate that, and especially I want to again express our thanks to President Trump and Ambassador Haley, for their stalwart defense of Israel and their stalwart defense of the truth.

Posted by The Prime Minister of Israel on Thursday, 21 December 2017

128 pays ont voté en faveur de la motion et 9 ont voté contre. 35 pays se sont abstenus.

21 autres pays étaient absents lors du vote.

Le vote montre que « le monde entier ne joue pas dans ce spectacle », a déclaré Emmanuel Nachshon, porte-parole du ministère des Affaires étrangères, immédiatement après le vote.

Dans une vidéo sur Facebook, Netanyahu a affirmé : « Israël rejette cette résolution absurde. Jérusalem est notre capitale, l’a toujours été et le sera toujours. Mais j’apprécie le fait qu’un nombre croissant de pays refusent de participer à ce théâtre de l’absurde. » Il a remercié Trump et Haley pour leur « défense inconditionnelle » d’Israël et de la vérité.

« Le lien historique entre Israël et Jérusalem est plus fort que tout vote des « Nations unies » – des nations qui ne sont unies que par leur peur et leur refus de reconnaître une simple vérité : Jérusalem est la capitale d’Israël et du peuple juif », a affirmé Gilad Erdan, ministre des Affaires stratégiques et de la Sécurité intérieure.

« Alors que les Etats-Unis ont reconnu cette simple vérité, l’ONU a choisi une fois de plus de recourir au mensonge et d’ignorer la réalité qui existe depuis 70 ans. Notre réponse à la campagne de l’ONU menée par Abu Mazen et ses partisans contre les Etats-Unis et Israël sera de renforcer notre souveraineté, notre sécurité et nos constructions dans chaque quartier de Jérusalem », a-t-il ajouté.

« Les Palestiniens peuvent nous menacer et l’ONU peut voter : nous continuerons à construire et à renforcer notre capitale Jérusalem. »

Le Premier ministre Benjamin Netanyahu (à droite) et le ministre de la Sécurité intérieure Gilad Erdan à la Knesset, à Jérusalem, le 7 septembre 2015. (Crédit : Yonatan Sindel / Flash90)

Ayman Odeh, président de la Liste arabe unie, a commenté le vote de l’ONU en faveur d’une résolution rejetant la reconnaissance américaine de Jérusalem comme capitale d’Israël.

« Il semble que les nombreux voyages du Premier ministre à travers le monde ont simplement pour principal but de lui éviter les salles d’interrogatoire », a-t-il-dit, se référant aux enquêtes de corruption contre Netanyahu.

Odeh affirme que le vote (128 pour et 9 contre) montre que, « dans l’arène internationale, il existe toujours une large et définitive majorité qui estime que le peuple palestinien, comme toutes les autres nations, mérite une place dans ce monde et le droit à sa propre détermination. »

« Le vote de ce soir par une majorité de pays contre l’annonce de Trump, malgré la pression et les menaces, est en contradiction avec la politique diplomatique de Trump et de Netanyahu. Il représente une déclaration claire que la communauté internationale est en faveur de la paix et du droit des Palestiniens à un Etat indépendant, dont la capitale est Jérusalem-Est », a-t-il conclu.

L’ambassadeur iranien à l’ONU a déclaré à l’Assemblée générale que « les implantations israéliennes étaient au centre de toutes les crises et conflits au Moyen-Orient ».

Appelant toutes les nations à voter pour une résolution rejetant la déclaration de Trump, il juge cette dernière comme « politiquement incorrecte et illégale ».

De leur côté, les Palestiniens se sont félicités du vote jeudi de l’Assemblée générale de l’ONU qui a adopté à une large majorité une résolution condamnant la reconnaissance par les Etats-Unis de Jérusalem comme capitale d’Israël.

« Cette décision réaffirme que la juste cause des Palestiniens bénéficie du soutien du droit international (…) Nous allons poursuivre nos efforts à l’ONU et dans d’autres forums internationaux pour mettre fin à l’occupation (israélienne) et créer un État palestinien avec comme capitale Jérusalem-Est », a affirmé le porte-parole du président de l’Autorité palestinienne Mahmoud Abbas.

« Aucune décision d’aucune partie ne peut changer la réalité : Jérusalem est un territoire occupé aux termes du droit international », a ajouté le porte-parole, Nabil Abou Roudeina.

Le vote de l’Assemblée générale de l’ONU condamnant la reconnaissance par les Etats-Unis de Jérusalem comme capitale d’Israël est un « revers cinglant » pour Washington, a estimé jeudi l’ambassadeur palestinien aux Nations unies Riyad Mansour.

« Cent vingt-huit voix contre neuf, c’est un revers cinglant pour les Etats-Unis d’Amérique », a-t-il dit à l’AFP au sujet du résultat du scrutin au sein de l’Assemblée générale, qui réunit 193 pays.

Nabil Abu Rudeinah, porte-parole du président palestinien Mahmoud Abbas, lors d’une conférence de presse à Ramallah, en Cisjordanie, le 5 décembre, suite à un entretien téléphonique entre Abbas et le président américain Donald Trump. (Crédit : Flash90)

Sur les 193 pays membres de l’ONU, 128 ont voté pour cette résolution et neuf contre, 35 pays décidant de s’abstenir lors d’un scrutin que le président américain Donald Trump avait promis de scruter de près, menaçant de représailles financières ceux qui soutiendraient le texte.

De son coté, Israël avait rejeté jeudi par avance le vote sur Jérusalem, le Premier ministre Benjamin Netanyahu ayant qualifié les Nations unies de « maison des mensonges ».

« Jérusalem est la capitale d’Israël, que l’ONU le reconnaisse ou non », avait dit M. Netanyahu cité par ses services, avant que le vote de l’Assemblée générale de l’ONU.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...