La Maison-Blanche a publié une déclaration officielle concernant Jérusalem. Retrouvez-la en intégralité ci-dessous :

PROCLAMATION DU PRESIDENT DONALD J. TRUMP SUR JERUSALEM COMME CAPITALE DE L’ETAT D’ISRAEL

« Mon annonce aujourd’hui marque le début d’une nouvelle approche face au conflit entre Israël et les Palestiniens » – Donald J. Trump

SUR LA RECONNAISSANCE DE JERUSALEM : Le président Donald J. Trump poursuit sa promesse de reconnaître Jérusalem comme capitale de l’Etat d’Israël et a chargé le département d’Etat de commencer à préparer le transfert de l’ambassade américaine en Israël de Tel-Aviv à Jérusalem.

Aujourd’hui, le 6 décembre 2017, le président Trump a reconnu Jérusalem, capitale ancienne du peuple juif, comme capitale de l’Etat d’Israël.

En prenant cette mesure, le président Trump a rempli une grande promesse de campagne, partagée par de nombreux anciens candidats à la présidence américaine.

L’administration Trump est entièrement coordonnée afin de soutenir cette action historique du président, et a largement coopéré avec ses partenaires du Congrès et ses partenaires internationaux.

L’action du président Trump bénéficie d’un large soutien bipartite au Congrès, comme cela avait déjà été le cas avec la Loi de reconnaissance de Jérusalem de 1995. Cette loi a été réaffirmée par un vote unanime du Sénat il y a seulement six mois.
Le président Trump a demandé au département d’État d’élaborer un plan afin de relocaliser l’ambassade américaine de Tel-Aviv à Jérusalem.

Les ministères et organismes ont mis en place un solide plan afin d’assurer la sécurité de nos citoyens et de nos actifs dans la région.

STATUT DE JERUSALEM : Le Président Trump reconnaît que les limites spécifiques de la souveraineté de Jérusalem sont très sensibles et sujettes à des négociations.

Le président Trump reconnaît que le statut de Jérusalem est une question hautement sensible, mais ne pense pas que le processus de paix soit facilité en ignorant la simple vérité que Jérusalem abrite les structures législatives d’Israël, la Cour suprême, le bureau du président et du Premier ministre.

Le président Trump reconnaît que les limites spécifiques de la souveraineté israélienne à Jérusalem sont sujettes à des négociations sur le statut final entre les différentes parties.

Le président Trump réaffirme le soutien des Etats-Unis au statu quo concernant le mont du Temple, également connu sous le nom de Haram al-Charif.

ENGAGEMENT DANS LE PROCESSUS DE PAIX : Le président Trump s’est engagé à conclure un accord de paix durable entre Israéliens et Palestiniens.

Le président Trump reste déterminé à parvenir à un accord de paix durable entre les Israéliens et les Palestiniens, et reste optimiste face à la possibilité de parvenir à la paix.

Retarder la reconnaissance de Jérusalem comme capitale d’Israël n’a pas aidé à parvenir à la paix au cours des deux dernières décennies.

Le président Trump est prêt à soutenir une solution à deux Etats dans le conflit qui oppose Israéliens et Palestiniens, si les deux parties en conviennent.