Israël en guerre - Jour 237

Rechercher

2 000 militaires US placés en état d’alerte pour un éventuel déploiement au Proche Orient

Lloyd Austin avait aussi annoncé l'envoi d'un second porte-avions, afin de "dissuader les actions hostiles contre Israël ou tout effort visant à élargir cette guerre"

Illustration : des Marines en exercice au Japon, le 9 décembre 2020. (Crédit : US Marine Corps/Cpl. Levi J. Guerra)
Illustration : des Marines en exercice au Japon, le 9 décembre 2020. (Crédit : US Marine Corps/Cpl. Levi J. Guerra)

Quelque 2 000 membres de l’armée américaine ont été placés en état d’alerte pour un éventuel déploiement au Moyen-Orient en soutien à Israël, en guerre avec le Hamas depuis l’attaque sanglante du groupe terroriste islamiste sur le sol israélien, a déclaré mardi le Pentagone.

Un porte-parole de la Maison Blanche a toutefois précisé qu’il s’agissait avant tout d’un « signal de dissuasion » et non de troupes de combat.

« Aujourd’hui le ministre de la Défense Lloyd Austin a placé quelque 2 000 soldats et une série d’unités en état d’alerte maximale à travers un ordre de préparation au déploiement », indique un communiqué du Pentagone, « afin d’augmenter la capacité de la Défense américaine à répondre rapidement à une situation sécuritaire évolutive au Moyen-Orient ».

« Aucune décision n’a été prise concernant le déploiement de troupes pour le moment », a insisté le ministère de la Défense, précisant que Lloyd Austin continuait à évaluer la posture américaine et restait en contact étroit avec ses alliés et partenaires dans la région.

« Il est important de souligner que les forces militaires qui sont en état de préparation ou déjà en chemin vers la région sont avant tout un signal de dissuasion », a assuré sur CNN John Kirby, porte-parole du Conseil de sécurité nationale américain

« Nous ne voulons pas d’escalade et de débordement de ce conflit. Nous n’avons pas l’intention d’envoyer des soldats sur le terrain pour combattre en Israël », a-t-il ajouté.

Le secrétaire américain à la Défense, Lloyd Austin, prononçant un discours lors de la réunion du groupe consultatif sur la sécurité en Ukraine à la base aérienne de Ramstein, à Ramstein, en Allemagne, le 26 avril 2022. (Crédit : AP Photo/Michael Probst)

Les forces en état d’alerte pourraient effectuer des missions de conseil et d’assistance médicale, avaient affirmé des responsables du Pentagone cités sous couvert d’anonymat par le Wall Street Journal et CNN.

Biden en Israël mercredi

Lloyd Austin avait aussi annoncé samedi l’envoi par les Etats-Unis d’un second porte-avions en Méditerranée orientale, afin de « dissuader les actions hostiles contre Israël ou tout effort visant à élargir cette guerre ».

John Kirby a toutefois précisé mardi qu' »au-delà de la rhétorique », Washington n’avait pas à ce stade d’indication sur un engagement plus fort de l’Iran dans la guerre entre Israël et le Hamas.

Téhéran avait averti lundi d’une possible « action préventive » contre Israël « dans les prochaines heures », au moment où l’armée israélienne se prépare à déclencher une offensive terrestre dans la bande de Gaza.

Ces annonces surviennent alors que le président américain Joe Biden est attendu mercredi à Tel Aviv pour une visite de solidarité.

Le Sénat américain a annoncé de son côté préparer une grande enveloppe d’aide pour Israël alors que, la Chambre de représentants, toujours dépourvue de chef, reste paralysée.

Celle-ci contiendra « une aide militaire, diplomatique, humanitaire et de renseignement – autant de choses dont Israël a besoin », a déclaré mardi le chef démocrate Chuck Schumer, espérant la faire adopter « d’ici les prochaines semaines ».

Le président américain Joe Biden (au centre) et le chef de la majorité démocrate au Sénat Chuck Schumer (à gauche) avant un déjeuner avec les Démocrates du Sénat sur le prochain budget et son programme politique, au Capitole à Washington, le 2 mars 2023 (Crédit : J. Scott Applewhite / AP)

Le Sénat américain doit également se pencher sur une résolution condamnant le Hamas et débattre mercredi de la confirmation d’un nouvel ambassadeur en Israël.

Les initiatives diplomatiques se sont multipliées pour tenter de prévenir une catastrophe humanitaire et un débordement de la guerre déclenchée par l’attaque meurtrière du Hamas sur le sol israélien, le 7 octobre.

Plus de 1 400 personnes ont elles été tuées en Israël, la plupart des civils tués le jour de l’attaque, la plus meurtrière depuis la création de l’Etat d’Israël.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.
image
Inscrivez-vous gratuitement
et continuez votre lecture
L'inscription vous permet également de commenter les articles et nous aide à améliorer votre expérience. Cela ne prend que quelques secondes.
Déjà inscrit ? Entrez votre email pour vous connecter.
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
SE CONNECTER AVEC
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation. Une fois inscrit, vous recevrez gratuitement notre Une du Jour.
Register to continue
SE CONNECTER AVEC
Log in to continue
Connectez-vous ou inscrivez-vous
SE CONNECTER AVEC
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un e-mail à .
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.