2 femmes non vaccinées d’une vingtaine d’années hospitalisées dans un état grave
Rechercher

2 femmes non vaccinées d’une vingtaine d’années hospitalisées dans un état grave

Le député d'extrême droite Itamar Ben Gvir, infecté par le COVID, a été transporté à l'hôpital de Jérusalem après que son état de santé s'est détérioré

Un employé soigne un patient au service de coronavirus à l'hôpital Ziv dans la ville de Safed, dans le nord du pays, le 11 août 2021. (David Cohen / Flash90)
Un employé soigne un patient au service de coronavirus à l'hôpital Ziv dans la ville de Safed, dans le nord du pays, le 11 août 2021. (David Cohen / Flash90)

Deux jeunes femmes d’une vingtaine d’années, non vaccinées et ne présentant aucun antécédent médical, ont été hospitalisées dans un état grave suite à des complications liées au COVID-19, ont rapporté vendredi les médias israéliens.

Les deux femmes sont soignées à l’hôpital Rambam de Haïfa. Selon la Douzième chaîne, elles seraient reliées à des ventilateurs et sous sédatif.

Les deux femmes se trouvaient dans l’unité de soins intensifs de l’hôpital, et l’une d’entre elles est hospitalisée depuis une semaine après avoir accouché par césarienne.

Les cas les plus graves touchent en majorité les Israéliens les plus âgés et ceux qui souffrent de maladies préexistantes. 1,8 % des personnes répertoriées comme étant dans un état grave au cours du mois écoulé ont moins de 30 ans.

Après que les nouveaux cas quotidiens ont atteint des nombres à deux chiffres, puis à un seul, Israël a été confronté à une résurgence des infections depuis juin, amenant la morbidité à son niveau le plus élevé depuis des mois. Toutefois, un haut responsable du ministère de la Santé a déclaré vendredi qu’il y avait un « optimisme prudent » quant à la maîtrise de la morbidité grave.

Samedi, la Douzième chaîne a rapporté que le député d’extrême droite Itamar Ben Gvir était hospitalisé à l’hôpital Hadassah de Jérusalem pour des complications liées au COVID, quelques jours après avoir contracté le coronavirus.

La chaîne n’a pas précisé quel était l’état de santé de Ben Gvir, se contentant de dire qu’il y avait une détérioration de son état de santé. Ben Gvir a déclaré lundi qu’il se sentait bien et qu’il était en quarantaine après avoir ressenti des symptômes.

Le député et chef du parti sioniste religieux d’extrême-droite Bezalel Smotrich et Itamar Ben Gvir, membre de son parti, avec leurs partisans lors de la soirée électorale au siège de la formation à Modiin, le 23 mars 2021. (Crédit : Sraya Diamant/Flash90)

Itamar Ben Gvir est l’un des nombreux législateurs à avoir été infecté par le coronavirus lors de la quatrième vague actuelle. Au cours des dernières semaines, un autre député du parti sioniste religieux, Simcha Rotman, a été infecté par le virus, ainsi que les députés Gilad Kariv (travaillistes), Vladimir Beliak (Yesh Atid), Inbar Bezek (Yesh Atid) et Ofer Cassif (Liste arabe unie).

Kariv a quitté l’hôpital jeudi après avoir souffert d’un cas grave de COVID. Bien que son état se soit amélioré, il a encore besoin d’oxygène depuis son domicile.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...