4e édition de la gastronomie française en Israël
Rechercher
'So French So Food'

4e édition de la gastronomie française en Israël

Du 7 au 12 février 2016, 28 chefs et maîtres-artisans français seront accueillis aux côtés des chefs israéliens

So French So Food (Crédit : Facebook/So French So Food)
So French So Food (Crédit : Facebook/So French So Food)

La quatrième édition de SO FRENCH SO FOOD est placée sous le patronage de la ville de Toulouse, en coopération avec les supermarchés Shufersal, la vodka française Grey Goose, FLY CARD, la carte de crédit de la compagnie El Al et JCDecaux Israel, peut-on lire dans un communiqué de l’ambassade.

A Tel Aviv, Haïfa, Acre, Tibériade, Jérusalem et Beer Sheva, 28 chefs et maîtres-artisans français réputés, étoilés au Michelin ou distingués par des prix nationaux et internationaux, seront accueillis, aux côtés des chefs israéliens, dans 20 restaurants et 4 pâtisseries et boulangeries.

Ensemble, les 8, 9 et 10 février, ils prépareront des menus français d’exception qui permettront au grand public de découvrir ou de redécouvrir la cuisine française. Et pour la première fois, un barman français proposera ses cocktails !

Toulouse est la belle marraine de l’événement. La « ville rose », qui tire son surnom de la couleur de la pierre de ses maisons, est située sur les rives de la Garonne, à mi-chemin entre Atlantique et Méditerranée. Elle conjugue parfaitement histoire de France, respect des traditions culinaires et modernité économique.

La délégation de 28 chefs et maîtres-artisans, est dirigée cette année encore par Guillaume Gomez, chef du palais de l’Elysée et président de l’Association des Cuisiniers de la République française. A l’honneur cette année les chefs toulousains, menés par Michel Sarran.

Grâce aux magasins SHUFERSAL, les Israéliens pourront également retrouver les saveurs françaises dans tous les supermarchés de la marque qui, du 2 au 29 février, lance « la fête française » : 70 nouveaux produits français seront vendus en exclusivité dans les magasins de la chaîne.

Cette année encore, la dimension caritative est au cœur de la Semaine. Parce que la gastronomie française n’est pas seulement la recherche de l’excellence culinaire mais aussi une tradition de partage et de convivialité « à la française », les chefs, grâce aux principales associations israéliennes, mettront aussi leur savoir-faire au service des plus démunis.

Deux chefs animeront une masterclass et un atelier pour enfants à l’école Bialik-Rogozin, qui accueille des enfants d’immigrés dans le sud de Tel Aviv ; trois autres interviendront auprès de l’association SOS Villages d’Enfants à Arad et à Migdal HaEmek ; une boulangère interviendra à Tira, avec Futna Jaber, dans un foyer pour femmes battues ; un maître-artisan donnera une masterclass de “boulangerie à la française” à des adolescents en réinsertion au sein du lycée Kariera qui dépend d’Ichpat – Développement de la Jeunesse – Mairie de Tel Aviv-Jaffa.

Dans l’un des centres d’accueil du Jaffa Institute, un chef donnera une masterclass aux « mamans » chargées de préparer les repas d’enfants issus de milieux défavorisés ; un chef préparera également le dîner de gala organisé par Latet, en coopération avec l’Ambassade de France, afin de recueillir des fonds. De plus, avec la banque alimentaire Leket, un chef animera, dans un lycée de Jaffa, un atelier « sandwichs » avec la participation des 80 élèves de l’établissement. Enfin, pendant toute la Semaine de la gastronomie française en Israël, Leket recueillera, pour les redistribuer, les surplus alimentaires de restaurants participant à l’événement.

« Pour la quatrième année consécutive, Israël accueille la plus grande semaine de la gastronomie française dans le monde. (…) ! La gastronomie française, c’est la recherche de l’excellence par le partage des savoir-faire, ce sont des chefs talentueux qui viennent se confronter aux talents des meilleurs chefs israéliens avec lesquels ils vont composer des menus à quatre mains. Ce sont des chefs qui partagent leur art dans des masters classes organisées à travers tout le pays pour les professionnels, pour les élèves des écoles et tous les amoureux de la cuisine. Enfin, parce que la bonne cuisine ne doit pas être réservée à une minorité, ce sont des chefs qui, avec les principales associations israéliennes, veulent contribuer à ré-enchanter le quotidien des plus démunis, » a déclaré Patrick Maisonnave.

La Semaine de la gastronomie française propose du 7 au 12 février cinq jours d’activités et d’événements aux saveurs françaises.

L’intégralité du programme est disponible sur la page Facebook et sur le site de l’Institut français.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...