Rechercher

5 500 unités offertes au rabais pour le 2e tour de la loterie du logement d’Israël

Toutes les conditions d'éligibilité doivent être remplies par les acheteurs désireux de "gagner" un appartement tiré au sort à une valeur inférieure de 20 % à celle du marché

Une vue des immeubles d'habitation dans le quartier de Givat Olga à Hadera, le 22 juin 2022. (Crédit :  Nati Shohat/Flash90)
Une vue des immeubles d'habitation dans le quartier de Givat Olga à Hadera, le 22 juin 2022. (Crédit :  Nati Shohat/Flash90)

Le deuxième tour du nouveau projet de loterie de logement en Israël devrait démarrer la semaine prochaine ; les acheteurs potentiels s’empressent de finaliser leur inscription pour avoir une chance devenir propriétaire de l’une des 5 500 unités de logement à un taux réduit de 20 % par rapport à la valeur du marché dans le cadre du programme « Prix cible » (Mehir Matara).

« Prix cible », comme son prédécesseur de 2015, le « Prix de l’acheteur » (Mehir Lamishtaken), est destiné aux primo-accédants d’un logement, aux jeunes familles, aux ménages monoparentaux et à d’autres individus jugés éligibles à un logement à prix réduit. Le programme se concentre sur les zones dites « périphériques » d’Israël – dans le nord et le sud du pays, qui sont généralement moins bien classés sur le plan socio-économique selon le Bureau central des statistiques (CBS).

Les acheteurs potentiels doivent faire une demande d’éligibilité auprès du ministère du Logement et de la Construction, et acheter un certificat d’éligibilité, à renouveler chaque année, pour un coût unique de 240 shekels. Les ménages s’inscrivent ensuite pour avoir la chance de « gagner » l’opportunité d’acheter un appartement à prix réduit.

Pour se qualifier, les acheteurs doivent être en mesure de démontrer qu’ils ne sont pas déjà propriétaires d’un logement, et indiquer où ils ont vécu. Le certificat d’éligibilité leur permettra de participer à toutes les loteries qui auront lieu l’année suivante. Le gouvernement a promis de proposer quelque 30 000 logements abordables au tirage au sort, pour 2022.

Le système de loterie offre une réduction d’environ 20 % sur le prix d’achat de l’appartement, en plus de subventions pouvant atteindre 40 000 shekels dans certaines zones. Ces rabais, qui peuvent représenter des centaines de milliers de shekels, sont conçus pour réduire le montant que les acheteurs potentiels doivent trouver pour financer un apport et un emprunt hypothécaire.

Le deuxième lot de 5 500 unités sera constitué de 25 projets de construction qui seront réalisés au cours des prochaines années. Le plus grand nombre d’appartements disponibles se trouve à Netanya, Sderot, Rosh HaAyin, Beit Shemesh, Ashkelon et Ramat Gan. Mais Eilat, Ashdod, Elad, Deir Hanna, Haïfa, Jérusalem, Nazareth, Arad et Mitzpe Ramon font également partie des villes dans lesquelles des appartements sont disponibles.

Les inscriptions pour ces unités ouvriront le 3 juillet et prendront fin le 17 juillet. Le premier tirage au sort a permis d’attribuer plus de 10 000 unités de logement, et a été massivement sursouscrit avec un million d’offres soumis par 119 207 ménages pour les obtenir, en raison de la crise du logement en Israël qui ne faiblit pas.

Environ 130 000 ménages sont actuellement inscrits dans la base de données du ministère du Logement pour participer à la loterie.

Le gouvernement a apporté quelques changements mineurs mais significatifs au programme depuis la première loterie qui a eu lieu en mars-avril. Dorénavant, les personnes vivant déjà dans une localité auront la priorité pour les nouveaux appartements de la loterie disponibles dans cette localité.

Dans le centre du pays, 35 % des logements mis à disposition par le biais de la loterie sont attribués aux résidents déjà installés dans la localité. En dehors du centre, 40 % des unités seront attribuées de la même manière. Et dans les parties du pays considérées comme des zones de priorité nationale, comme la Haute Galilée et le désert d’Arava, 50 % sont déjà répartis entre les acheteurs locaux.

Pour être considéré comme un acheteur local, dans le nord ou dans le sud du pays, un acheteur potentiel doit avoir vécu dans la région pendant au moins 18 mois avant la date de la loterie. Dans le centre, l’exigence est d’avoir au moins trois ans de résidence.

Mais même les « acheteurs locaux » doivent s’inscrire pour participer à chaque loterie et doivent prouver leur statut local s’ils veulent être éligibles à la loterie prioritaire.

Pour garantir le rabais aux acheteurs – qui se situe entre 200 000 et 500 000 shekels – la valeur d’un mètre carré, des logements du projet Prix cible, sera fixée au prix du 30 décembre 2020, avant la flambée actuelle des prix des logements.

L’Autorité foncière israélienne a promis que les paiements effectués par l’acheteur d’un appartement sur un terrain de l’État ne seront pas majorés d’intérêts et ne dépendront d’aucune autre mesure liée à l’inflation, hormis le rapport entre la partie du coût de la construction et l’indice de la construction qui suit le prix des matières premières pertinentes et qui n’a cessé d’augmenter. Ces mesures visent à garantir que le coût des appartements n’augmente pas de manière significative entre le moment de leur achat et celui du paiement final avant la livraison du bien, et à encourager les constructeurs à respecter les délais de construction.

Dans le cadre d’autres changements visant à renforcer projet Prix cible et à mettre des logements à la disposition de ceux qui en ont le plus besoin, l’Autorité foncière israélienne s’est engagée à lancer des appels d’offres relatifs au projet dans la plupart des localités du pays pendant toute la durée du programme. Dans le cadre de ces appels d’offres, l’objectif est qu’environ 80 % des appartements à construire soient attribués aux primo-acquéreurs.

Les gouvernements israéliens ont longtemps promis de faire baisser les prix des logements, qui ne cessent de grimper depuis plus d’une décennie. La flambée des prix a rendu impossible l’accès à la propriété pour de nombreux Israéliens, affaiblissant ainsi la classe moyenne.

Selon des chiffres récents, les prix des logements ont augmenté de 16 % au cours de l’année dernière, le chiffre le plus élevé depuis plus de dix ans, avec des hausses nettement plus importantes dans certaines parties du centre du pays.

Ce mois-ci, les ministères des Finances, de l’Intérieur et de la Construction ont annoncé conjointement la mise en chantier de 70 000 nouveaux logements pour chacune des quatre prochaines années. Ce nombre rejoint celui des plans annoncés à l’automne dernier, mais les prix n’ont cessé d’augmenter.

Le programme Prix cible, géré par le ministère du Logement, ne devrait, en principe, pas souffrir de l’agitation politique des mois à venir, durant lesquels les cinquièmes élections nationales en Israël en trois ans et demi, sont à prévoir.

En présentant la dernière série de loteries, le ministre sortant du logement, Ze’ev Elkin, a déclaré : « Nous continuons à faire tout ce qui est en notre pouvoir pour permettre aux jeunes couples d’acheter un appartement grâce à une réduction importante. D’ici la fin de l’année, environ 30 000 appartements seront tirés au sort pour les personnes éligibles. Le ministère travaille sans relâche pour augmenter ce nombre. »

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...