80 ans après la Nuit de Cristal, le Grand Rabbin de France veut rendre hommage
Rechercher

80 ans après la Nuit de Cristal, le Grand Rabbin de France veut rendre hommage

Haim Korsia invite les responsables communautaires et les particuliers à allumer une petite lumière ce shabbat, "symbole de la victoire de la lumière, la vie et de l’espérance"

Les conséquences du pogrom de la "Nuit de cristal" en Allemagne, novembre 1938 (Domaine public)
Les conséquences du pogrom de la "Nuit de cristal" en Allemagne, novembre 1938 (Domaine public)

Le Grand Rabbin de France a sollicité, dans un communiqué diffusé jeudi, l’ensemble des synagogues de France à organiser des cérémonies d’hommage au cours des services religieux ce shabbat, le vendredi 9 et samedi 10 novembre.

« 80 ans après la Nuit de Cristal au cours de laquelle l’Allemagne nazie a commis son premier crime massif contre les Juifs, au su et au vu de tous et dans l’indifférence des Nations », Haïm Korsia a invité « les responsables communautaires à laisser allumée une petite lumière dans la nuit du 9 au 10 novembre 2018 dans les synagogues ».

« Cette lumière, hommage aux victimes du nazisme, symbolisera également la victoire de la lumière, la vie et de l’espérance », poursuit communiqué.

Le Grand Rabbin a par ailleurs suggéré à l’ensemble des membres de la communauté « d’allumer à cette occasion une bougie supplémentaire au moment d’allumer les bougies de Chabbat »

Il y a 80 ans, le 9 novembre 1938, l’Allemagne nazie déclenchait, lors de la Nuit de Cristal, son premier crime massif…

Posted by Haim Korsia – Grand Rabbin de France on Thursday, 8 November 2018

De plus, dans le cadre des commémorations du Centenaire de la Première Guerre Mondiale, le Grand Rabbin de France a appelé « à citer, dans les prières de samedi matin, la mémoire des soldats juifs morts pour la France pendant ce conflit, noms qui figurent en général sur des plaques commémoratives fixées dans nos synagogues, afin de rappeler l’implication de la communauté juive de France dans ces combats », conclut le communiqué.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...