Allemagne: Lokomotiv Leipzig licencie deux entraîneurs pour un salut nazi
Rechercher

Allemagne: Lokomotiv Leipzig licencie deux entraîneurs pour un salut nazi

"Nous avons étudié de très près cet incroyable incident et nous en avons tiré immédiatement les conséquences", indique le président du club Thomas Löwe

Illustration d'un tir au but (Crédit : Pixabay/domaine public)
Illustration d'un tir au but (Crédit : Pixabay/domaine public)

Le Lokomotiv Leipzig, avatar de l’ancien club d’élite de l’ex-RDA, a licencié deux entraîneurs de jeunes et suspendu plusieurs joueurs pour avoir posé pour une photo en faisant le salut nazi, annonce le club sur son site internet.

Une plainte a été déposée contre l’un des entraîneurs, que le club accuse d’avoir poussé les jeunes à prendre la pose en faisant le salut bras tendu, effectué en Allemagne pendant la période hitlérienne. La photo est ensuite apparue dans un groupe de discussion sur le net.

« Nous avons étudié de très près cet incroyable incident et nous en avons tiré immédiatement les conséquences », indique le président du club Thomas Löwe, qui assure que l’incident fera l’objet d’un suivi en accord avec les autorités locales, « de façon à être au niveau de nos responsabilités pédagogiques ».

Le salut nazi est interdit par le code pénal allemand, de même que l’exhibition de tous les symboles du régime hitlérien.

Le « Lokomotiv Leipzig » a été relancé en 2004, après la liquidation du VfB Leipzig, qui était le successeur légal du grand Lokomotiv de l’ancienne RDA communiste, notamment finaliste de la Coupe d’Europe des vainqueurs de coupe 1987.

Le nouveau « Lok » est une structure différente du Lokomotiv d’antant, mais en a repris les couleurs et les traditions, suscitant un certain engouement à Leipzig, dont le grand club est actuellement le RB, seul club d’une ville de l’ex-RDA à évoluer en première division.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...