Alors qu’il quitte Koulanou, Gallant est nommé ministre de l’Immigration
Rechercher

Alors qu’il quitte Koulanou, Gallant est nommé ministre de l’Immigration

L'offre de l'ex-général de rejoindre le Likud se renforce après que Netanyahu lui a assuré qu'il garderait sa place au cabinet jusqu'aux élections; Azaria et Oren quittent Koulanou

Le ministre du Logement Yoav Gallant à la conférence diplomatique du Jerusalem Post au  Waldorf Astoria de Jérusalem, le 21 novembre 2018 (Crédit : Miriam Alster /Flash90)
Le ministre du Logement Yoav Gallant à la conférence diplomatique du Jerusalem Post au Waldorf Astoria de Jérusalem, le 21 novembre 2018 (Crédit : Miriam Alster /Flash90)

Lundi soir, les ministres du Cabinet ont approuvé la nomination de l’ancien ministre du Logement, Yoav Gallant, comme nouveau ministre de l’Immigration et de l’Intégration.

Cette décision permet à Gallant de rester au cabinet bien qu’il ait perdu son siège à la Knesset et son portefeuille du Logement lundi dans le cadre de son départ du parti Koulanou.

Gallant a manifesté depuis des mois son intention de rejoindre le Likud et se prépare à se présenter aux primaires du parti au pouvoir avant les élections du 9 avril.

Lundi, le dirigeant de Koulanou, Moshe Kahlon, le ministre des Finances, a rencontré Gallant à Jérusalem, et les deux ont convenu que Gallant, ancien général de l’armée israélienne, allait quitter son parti, selon une déclaration commune faite par les deux hommes.

« Selon l’accord conclu entre le ministre Kahlon et le ministre Gallant, il terminera son mandat de ministre du Logement et de membre de la Knesset », lit-on dans le communiqué.

Selon une source de la coalition, Gallant avait fait part à Kahlon de sa décision de démissionner de son poste de député de Koulanou afin de se présenter aux primaires du Likud, mais le président du Koulanou lui a dit que cette décision l’obligerait également à abandonner son portefeuille ministériel.

Bien que le Premier ministre ait le dernier mot sur les nominations au Cabinet, les accords de coalition stipulent qu’il doit accéder à la demande d’un chef de parti de congédier un de ses propres ministres.

Le changement de ministère correspond au changement de parti : Le ministère du Logement est détenu par Koulanou, tandis que le ministère de l’Intégration est entre les mains du Likud depuis le retrait en novembre de la faction Yisrael Beytenu de la coalition.

Sofa Landver, ministre de l’Alya et de l’Intégration (Crédit : AFP)

Le maintien de Gallant au Cabinet permet également au Premier ministre Benjamin Netanyahu de le garder dans le cabinet de sécurité, le comité de ministres de haut niveau de dix membres qui prend les décisions sur la guerre et la paix. Gallant, qui a 35 ans d’expérience militaire, est le seul ancien général du comité.

Au ministère de l’Immigration, Gallant remplace Yariv Levin, qui est également ministre du Tourisme et qui occupe le poste de ministre par intérim depuis que Netanyahu a quitté son poste, la semaine dernière, suite aux critiques selon lesquelles un Premier ministre ne devrait pas occuper simultanément les portefeuilles de la Défense, de la Santé, des Affaires étrangères et de l’Immigration.

M. Gallant n’occupera son poste que pendant cinq à six mois, jusqu’aux élections du 9 avril, et aussi longtemps qu’il faudra aux vainqueurs des élections pour négocier la prochaine coalition et le prochain gouvernement – vraisemblablement plus de deux mois.

Quand Gallant a remis sa lettre de démission de la Knesset au président Yuli Edelstein, ce dernier lui a dit : « Bienvenue au Likud, c’est chez toi ».

Koulanou devrait annoncer mercredi le nom d’un nouveau ministre du Logement dans les rangs du parti.

Gallant, qui a commencé sa carrière militaire dans l’unité de commando naval d’élite Shayetet 13, est un stratège militaire très respecté et avait été choisi par l’ancien ministre de la Défense Ehud Barak comme chef d’état-major de Tsahal en 2010.

Defense Minister Ehud Barak, November 2012. (photo credit: Roni Schutzer/Flash90)
Ehud Barak, en novembre 2012. (Crédit : Roni Schutzer/Flash90)

Initialement approuvée par le gouvernement, sa nomination a par la suite été annulée lorsque des questions ont été soulevées au sujet de son appropriation de terres publiques pour la construction de sa maison dans le village rural d’Amikam en Galilée, à environ 20 minutes en voiture de Haïfa.

Il a rejoint Koulanou nouvellement créé avant les élections de 2015.

Gallant a participé le mois dernier à une réunion à huis-clos du Comité central du Likud, l’un des forums les plus importants du parti.

S’adressant aux participants, M. Gallant a déclaré qu’il appuyait la décision de M. Netanyahu de se nommer ministre de la Défense en novembre lorsque Avigdor Liberman a démissionné de ce poste.

Shabtai Yossef, membre du Comité central du Likud, a salué Gallant lors de l’événement en disant : « Monsieur le ministre, nous vous souhaitons la bienvenue. Vous êtes la chair de notre chair, une partie organique du Likud. Seul [Gallant] peut rassembler autant de personnes ici. »

D’autres ont fait des déclarations similaires qui semblaient indiquer l’arrivée imminente de Gallant au parti au pouvoir, selon un reportage de Hadashot à l’époque.

Selon le rapport, au cours des derniers mois, Gallant a rencontré divers responsables du Likud, et l’événement du Comité central de la semaine dernière a été organisé spécialement pour lui.

Publiquement, Gallant a nié à plusieurs reprises au cours des dernières semaines qu’il songeait à changer d’allégeance. Lors d’une conférence à Jérusalem en novembre, on lui a demandé s’il allait rejoindre le Likud et il a répondu : « Si cela dépend de moi, je resterais avec Koulanou. »

Le ministre des Finances Moshe Kahlon arrivant à la réunion hebdomadaire du cabinet, au bureau du Premier ministre, à Jérusalem, le 17 janvier 2016. (Crédit : Amit Shabi/Pool)

Après leur réunion de lundi, M. Kahlon a remercié M. Gallant pour le temps qu’il a passé avec le parti et a déclaré qu’il avait apporté une contribution importante en tant que membre de la Knesset et ministre.

« Les révolutions sociales que nous avons menées au cours des quatre dernières années sont un élément clé de notre force nationale. Je remercie Gallant pour le travail que nous avons accompli ensemble et lui souhaite beaucoup de succès dans ses projets futurs », a-t-il déclaré dans le communiqué commun.

Gallant a déclaré qu’il avait eu « le privilège de servir le public israélien en tant que ministre et membre du cabinet », soulignant qu’il avait l’intention de « continuer à contribuer au développement de l’État d’Israël, notamment… à la sécurité du pays et à la défense de ses habitants ».

Koulanou se séparera également des députés Rachel Azaria et Michael Oren, qui ont tous deux déclaré cette semaine qu’ils ne solliciteront pas un second mandat à la Knesset dans ce parti.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...