Rechercher

Après l’attaque de Beer Sheva, police et dirigeants juifs et arabes se rencontrent

La réunion avait pour objectif de préparer Pessah et le Ramadan, des périodes festives éminemment sensibles en termes de sécurité

Une réunion du Comité régional de Ramat Neguev, le 23 mars 2022. (Autorisation)
Une réunion du Comité régional de Ramat Neguev, le 23 mars 2022. (Autorisation)

Au lendemain de l’attentat terroriste meurtrier à Beer Sheva, les dirigeants des communautés juive et arabe du sud d’Israël ont rencontré des responsables des forces de l’ordre mercredi afin de se préparer à la prochaine fête juive de Pessah et au mois du Ramadan, sacré pour les Musulmans.

Le chef des forces de l’ordre locales, Eran Doron, a assisté à la réunion avec les responsables de la police du district sud de la commission régionale de Ramat Neguev, à proximité de la ville de Shizaf ainsi que le maire de Dimona, Benny Biton, Ahmad al-Assad de Lakiya, Abd al-Aziz Nassara de Kuseife et Naif Abu Arar d’Arara Baneguev.

Le commandant de la région sud de la police, Peretz Amar, a déclaré que la réunion était organisée avant les fêtes juive et musulmane, « une période sensible avec de nombreuses implications ».

« Au cours de la réunion, toutes les autorités ont exprimé leur volonté de travailler ensemble pour agir contre les extrémistes et permettre aux forces de de l’ordre d’agir contre les criminels et ceux qui porteraient atteinte à la sécurité de chacun », aurait déclaré Amar selon un communiqué.

« Il est dans l’intérêt de chacun d’entre nous de travailler ensemble pour le développement et la prospérité de toute la région, et le maintien de la paix et de la sécurité de nos résidents », a déclaré Doron, chef du Comité régional de Ramat Neguev.

L’attentat d’hier a été perpétré par un terroriste précédemment condamné, originaire de la ville à prédominance bédouine de Hura.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...