Rechercher

Arrestation d’un responsable du Hamas à Jénine pendant la nuit

Abdul Jabbar Jarrar, membre haut-placé du groupe terroriste, a été arrêté à plusieurs reprises par Israël au fil des ans

Judah Ari Gross est le correspondant du Times of Israël pour les sujets religieux et les affaires de la Diaspora.

Abdul-Jabbar Jarrar. Photo non datée. (Crédit : Twitter)
Abdul-Jabbar Jarrar. Photo non datée. (Crédit : Twitter)

L’armée israélienne a arrêté un haut responsable du Hamas dans la ville de Jénine, au nord de la Cisjordanie, lors d’un raid avant l’aube mardi, a déclaré Tsahal

Selon les médias palestiniens, après la fouille de son domicile, Abdul-Jabbar Jarrar a été arrêté. Ils affirment que le raid pour arrêter Jarrar a été mené par des soldats israéliens, et certains auraient été déguisés, ce que l’armée n’a pas confirmé.

Tsahal a confirmé l’arrestation de Jarrar, mais n’a pas commenté l’opération.

Jarrar a été arrêté par l’armée israélienne à plusieurs reprises ces dernières années pour ses activités au sein du groupe terroriste du Hamas. Selon les médias palestiniens, il a été arrêté en novembre 2020, en mai 2018 et en octobre 2015. Après son arrestation en 2015, il a été placé en détention administration, sans inculpation officielle, pendant près de deux ans.

L’arrestation de cette nuit s’est déroulée dans un contexte de tensions accrues en Cisjordanie, après que des soldats israéliens ont abattu trois membres de la Brigade des martyrs d’Al-Aqsa qui, selon Israël, a effectué un certain nombre de tirs contre des positions militaires israéliennes en Cisjordanie au cours des semaines précédentes.

La mort des trois terroristes a suscité l’indignation des Palestiniens, ainsi que de l’Autorité palestinienne, qui a menacé de mettre fin à la coopération sécuritaire avec Israël.

Plus tôt cette semaine, des soldats israéliens se sont affrontées avec des Palestiniens, tuant l’un d’eux, à Silat al-Harithiya, dans le nord de la Cisjordanie, alors qu’ils entraient dans le village pour démolir un étage d’une maison où vivait le terroriste suspecté Mahmoud Jaradat.

L’armée israélienne a déclaré avoir été la cible de tirs et que « des soldats avaient tiré sur plusieurs [Palestiniens] armés qu’ils avaient identifiés sur les lieux ». Selon le Croissant-Rouge palestinien, quatre Palestiniens ont été blessés au cours des affrontements.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...