Israël en guerre - Jour 258

Rechercher
Les victimes du 7 octobre

Ashish Chaudhary, 25 ans: étudiant népalais qui rêvait de prendre soin de sa famille

Assassiné par des terroristes du Hamas dans le kibboutz Alumim, le 7 octobre

Ashish Chaudhary (Crédit : Facebook)
Ashish Chaudhary (Crédit : Facebook)

Ashish Chaudhary, 25 ans, un ressortissant népalais qui travaillait au kibboutz Alumim, a été assassiné par des terroristes du Hamas le 7 octobre.

Il était l’un des dix étudiants népalais en agriculture qui ont été massacrés lors de l’assaut du Hamas sur le sud d’Israël.

Selon l’ambassade du pays, 265 étudiants népalais étudiaient en Israël dans le cadre d’un programme de 11 mois intitulé  » Learn and Earn  » (apprendre et gagner de l’argent). Chaudhary avait récemment obtenu une licence en agriculture à la faculté des sciences agricoles de l’université régionale Far Western.

Son corps a été rapatrié au Népal pour y être enterré le 22 octobre.

Sa famille a confié qu’il avait hâte d’utiliser les compétences acquises en Israël pour monter une entreprise agricole au Népal dès son retour l’année prochaine, afin de subvenir aux besoins de sa famille. Il n’était arrivé en Israël qu’en septembre et travaillait depuis moins d’un mois lorsqu’il a été assassiné.

« Je pensais que ce serait bon pour lui et lui offrirait un avenir brillant », a raconté à l’AFP son père Bejhulal Dangaura, les larmes aux yeux. «  »Si j’avais eu connaissance du danger, je l’aurais empêché d’y aller ».

Dangaura a dit avoir travaillé toute sa vie pour pouvoir offrir un meilleur avenir à ses enfants.

« J’ai tout fait pour qu’il ne manque de rien depuis son enfance. Tout le monde aime ses enfants et veut leur offrir une bonne éducation. C’est nous qui l’avons amené là », a ajouté son père. Dangaura avait emprunté des fonds pour envoyer son fils à l’université, en mettant sa maison et son petit magasin en gage.

Sa mort est survenue au moment où « il voulait gagner sa vie et prendre soin de nous », a précisé Dangaura.

Bejhulal Dangaura montre des portraits de son fils Ashish Chaudhary, qui a été tué dans le massacre du Hamas dans le sud d’Israël, lors d’une interview avec l’AFP dans sa résidence du district de Kailali de la province de Sudurpashchim, le 13 octobre 2023. (Crédit : Prakash MATHEMA/AFP)

Sa sœur, Amrita Devi Dangaura, a déclaré à l’agence de presse : « Il était heureux. Il nourrissait de nombreux rêves… Il me disait toujours : ‘Ne t’inquiète pas, je m’occuperai de tout…’ Nous n’avons plus ni entreprise, ni terre agricole, ni fils. »

Son grand-père, Kanaiyalal Chaudhari, 70 ans, a confié au quotidien The Guardian que son petit-fils avait promis de rentrer chez lui, de se marier et de prendre soin de son grand-père qui l’avait élevé.

« Pourquoi Dieu ne m’a-t-il pas pris en premier ? » s’est-il écrié. « Qui prendra soin de moi dans mes vieux jours ? Petit-fils, pourquoi as-tu quitté ce monde ? »

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.
image
Inscrivez-vous gratuitement
et continuez votre lecture
L'inscription vous permet également de commenter les articles et nous aide à améliorer votre expérience. Cela ne prend que quelques secondes.
Déjà inscrit ? Entrez votre email pour vous connecter.
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
SE CONNECTER AVEC
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation. Une fois inscrit, vous recevrez gratuitement notre Une du Jour.
Register to continue
SE CONNECTER AVEC
Log in to continue
Connectez-vous ou inscrivez-vous
SE CONNECTER AVEC
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un e-mail à .
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.