Israël en guerre - Jour 292

Rechercher

Attaque des Houthis en mer Rouge, 21 drones et missiles abattus ; aucun blessé

Les drones et les missiles ont été abattus par des avions de combat déployés depuis le porte-avions Dwight D. Eisenhower, de trois destroyers américains et d'un navire de guerre britannique

Les Houthis du Yémen, soutenus par l'Iran, ont publié une vidéo montrant comment le groupe avait détourné un navire de transport lié à Israël dans la mer Rouge, le 20 novembre 2023. (Crédit : Capture d'écran X)
Les Houthis du Yémen, soutenus par l'Iran, ont publié une vidéo montrant comment le groupe avait détourné un navire de transport lié à Israël dans la mer Rouge, le 20 novembre 2023. (Crédit : Capture d'écran X)

Les forces américaines et britanniques ont abattu mardi soir en mer Rouge 18 drones et 3 missiles tirés par les rebelles Houthis dans le cadre d’une attaque « complexe », a indiqué l’armée américaine.

« Les Houthis soutenus par l’Iran ont lancé dans le sud de la mer Rouge une attaque complexe de conception iranienne à l’aide de drones, de missiles de croisière antinavire et d’un missile balistique antinavire », a indiqué le Commandement militaire américain au Moyen-Orient (Centcom).

Les drones et les missiles ont été abattus par des avions de combat déployés depuis le porte-avions américain Dwight D. Eisenhower, de trois destroyers américains et d’un navire de guerre britannique, le HMS Diamond, a précisé le Centcom dans un communiqué, assurant qu’il n’y avait eu « aucun dommage, ni blessés » dans ces attaques.

Les forces internationales déployées en mer Rouge ont répondu à un nouvel incident sécuritaire au large des côtes du nord du Yémen, région sous contrôle des rebelles Houthis, avait indiqué plus tôt l’agence de sécurité maritime britannique UKMTO.

« L’UKTMO a reçu des informations à propos d’un incident à environ 50 milles nautiques à l’ouest de Hodeida (port yéménite) impliquant la présence de drones. Les forces de la coalition sont intervenues », avait indiqué sur X l’agence britannique en recommandant aux navires de circuler « avec prudence » en mer Rouge.

Depuis le début de la guerre le 7 octobre entre Israël et le groupe terroriste islamiste du Hamas, les Houthis, qui contrôlent une grande partie du Yémen, multiplient les attaques en mer Rouge afin d’y freiner le trafic maritime international, affirmant agir en solidarité avec les Palestiniens de Gaza.

La guerre à Gaza a éclaté lorsque le Hamas a envoyé 3 000 terroristes armés en Israël, le 7 octobre, pour mener une attaque brutale au cours de laquelle ils ont tué près de 1 200 personnes. Les terroristes ont également pris en otage plus de 240 personnes, pour la plupart des civils, et les ont emmenées à Gaza.

Israël a réagi en lançant une campagne militaire dont l’objectif vise à détruire le Hamas, à l’écarter du pouvoir à Gaza et à libérer les otages.

Plus de 23 000 personnes seraient mortes à Gaza depuis le début de la guerre, selon le ministère de la Santé dirigé par les terroristes du Hamas. Les chiffres publiés par le groupe terroriste sont invérifiables, et ils incluraient ses propres terroristes et hommes armés, tués en Israël et à Gaza, et les civils tués par les centaines de roquettes tirées par les groupes terroristes qui retombent à l’intérieur de la bande de Gaza.

Premier allié d’Israël, les Etats-Unis ont mis en place en décembre une coalition internationale pour protéger le trafic maritime des attaques des Houthis, dans cette zone stratégique où transite 12 % du commerce mondial.

Des partisans houthis scandent des slogans lors d’un rassemblement, le 26 mars 2023, à Sanaa, au Yémen. (Crédit : AP Photo/Hani Mohammed)

D’ailleurs, le ministre de la Défense britannique, Grant Shapps, a annoncé mardi soir qu’une autre frégate, le HMS Richmond, était en route pour la mer Rouge afin d’y contrer les « attaques » des Houthis.

L’attaque de mardi soir est la 26e visant le trafic maritime commercial en mer Rouge depuis la mi-janvier, a précisé le Centcom.

Et elle intervient alors que le chef de la diplomatie américaine Antony Blinken se trouve en Israël dans le cadre d’une tournée régionale visant entre autres à empêcher que la guerre Israël/Hamas ne se régionalise davantage.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.
image
Inscrivez-vous gratuitement
et continuez votre lecture
L'inscription vous permet également de commenter les articles et nous aide à améliorer votre expérience. Cela ne prend que quelques secondes.
Déjà inscrit ? Entrez votre email pour vous connecter.
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
SE CONNECTER AVEC
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation. Une fois inscrit, vous recevrez gratuitement notre Une du Jour.
Register to continue
SE CONNECTER AVEC
Log in to continue
Connectez-vous ou inscrivez-vous
SE CONNECTER AVEC
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un e-mail à .
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.