Israël en guerre - Jour 199

Rechercher

Attentat à la voiture-bélier à Jérusalem : décès du frère de la victime de 6 ans

La mort d'Asher Menahem Fali porte à trois le nombre de victimes de l'attaque ; le père est à l’hôpital dans un état modéré ; un autre frère est légèrement blessé

Emanuel Fabian est le correspondant militaire du Times of Israël.

Des secouristes et des policiers sur les lieux d'une attaque terroriste mortelle à la voiture-bélier près du carrefour Ramot, à Jérusalem, le 10 février 2023. (Crédit : Yonatan Sindel/Flash90)
Des secouristes et des policiers sur les lieux d'une attaque terroriste mortelle à la voiture-bélier près du carrefour Ramot, à Jérusalem, le 10 février 2023. (Crédit : Yonatan Sindel/Flash90)

Un garçon de huit ans, grièvement blessé lors d’une attaque à la voiture-bélier près du quartier de Ramot à Jérusalem-Est vendredi, a succombé à ses blessures samedi, portant le bilan de l’attentat à trois victimes, ont indiqué des responsables médicaux.

Asher Menahem Fali, le frère aîné de Yaakov Yisrael Fali, six ans, qui a également été tué dans l’attaque, est décédé au centre hospitalier Shaare Zedek, a indiqué l’établissement dans un communiqué.

« Le garçon est arrivé dans un état critique alors qu’il était en cours de réanimation. De nombreuses équipes de l’unité de traumatologie, des urgences, des soins intensifs pédiatriques, de chirurgie pédiatrique et de neurochirurgie ont lutté pendant de nombreuses heures pour tenter de lui sauver la vie, mais ils ont malheureusement dû prononcer son décès », a déclaré Shaare Zedek samedi soir.

Le petit Yaakov a été rapidement enterré vendredi après-midi avant le début du Shabbat, conformément à la loi juive.

Le frère aîné des deux enfants décédés, Moshie, 10 ans, a été légèrement blessé dans l’attaque et a quitté l’hôpital Hadassah au cours du week-end. Le père des garçons, 42 ans, est toujours hospitalisé dans un état modéré.

Parmi les autres victimes figurent deux hommes d’une vingtaine d’années dans un état grave, selon les responsables médicaux.

Une autre victime était Alter Shlomo Lederman, un étudiant de yeshiva de 20 ans qui s’était marié il y a deux mois. Lui et sa femme se rendaient chez ses parents pour Shabbat. Lederman a été transporté à l’hôpital Shaare Zedek dans un état critique, où il a succombé à ses blessures.

Alter Shlomo Lederman, un étudiant de yeshiva de 20 ans tué dans une attaque terroriste à Jérusalem, 10 février 2023. (Autorisation)

Le terroriste a été identifié comme étant Hussein Qaraqa, 31 ans, citoyen israélien et résident du quartier d’Issawiya à Jérusalem-Est. Des témoins oculaires ont déclaré qu’il a foncé sur le groupe d’Israéliens qui attendaient à l’arrêt de bus. Un haut responsable israélien a déclaré que l’on pensait qu’il souffrait de troubles mentaux et qu’il avait été libéré d’un hôpital psychiatrique dans le nord d’Israël il y a quelques jours.

La police a qualifié l’attaque d’attentat terroriste.

La police a déclaré que des agents avaient arrêté 10 proches du terroriste à Issawiya et A-Tur, dont ses parents, son frère, sa femme et le propriétaire de son domicile.

La page Facebook de Qaraqa contenait des messages saluant les attaques contre les soldats et les civils israéliens. Dans une publication d’août dernier, Qaraqa a salué le chef du groupe terroriste du Jihad islamique palestinien, Ziad Nakhaleh.

Dans une publication plus récente, en décembre dernier, Qaraqa a rendu hommage aux membres du groupe terroriste de la Fosse aux Lions, dans le nord de la Cisjordanie, après que plusieurs d’entre eux ont été tués lors d’une opération de Tsahal. La Fosse aux Lions a été responsable de nombreuses fusillades au-delà de la Ligne verte au cours de l’année écoulée.

Qaraqa a également publié de nombreux messages glorifiant les attentats et a écrit « gloire aux âmes pures » en faisant référence aux terroristes.

Hussein Qaraqa, 31 ans, un Palestinien du quartier Issawiya de Jérusalem-Est qui a perpétré un attentat à la voiture-bélier dans la capitale, faisant trois morts et quatre blessés. (Crédit : Réseaux sociaux)

Le Bureau du Premier ministre Benjamin Netanyahu a déclaré que le Premier ministre avait décidé de mettre sous scellés le domicile du terroriste. Qaraqa vivait dans un appartement loué, et il n’était pas clair s’il était légalement possible de sceller son domicile.

Israël a pour politique de démolir les maisons des Palestiniens accusés d’avoir commis des attentats terroristes meurtriers. La mise sous scellés des maisons des agresseurs est souvent une solution de remplacement ou un palliatif à leur démolition.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.