Au moins 2 hommes du Hamas tués dans un nouvel effondrement de tunnel à Gaza
Rechercher

Au moins 2 hommes du Hamas tués dans un nouvel effondrement de tunnel à Gaza

Des informations contradictoires des médias palestiniens accusent la pluie ou une action militaire égyptienne de ce 12e effondrement mortel de l’année

Un contrebandier palestinien dans un tunnel le long de la frontière entre la bande de Gaza et l'Egypte, à Rafah, dans le sud de la bande, le 4 octobre 2012. (Crédit : Abed Rahim Khatib/Flash 90)
Un contrebandier palestinien dans un tunnel le long de la frontière entre la bande de Gaza et l'Egypte, à Rafah, dans le sud de la bande, le 4 octobre 2012. (Crédit : Abed Rahim Khatib/Flash 90)

Au moins deux membres du groupe terroriste du Hamas ont été tués et plusieurs ont été blessés dimanche soir dans un effondrement de tunnel dans la bande de Gaza.

Des informations contradictoires des médias palestiniens annoncent entre deux et cinq décès causés par l’effondrement du tunnel sous la ville de Rafah, dans le sud de l’enclave côtière, le long de la frontière avec l’Egypte.

Au moins deux hommes auraient été blessés et une personne pourrait être portée disparue.

Un article a annoncé que des pluies inhabituelles en cette saison étaient responsables de l’effondrement, alors qu’un autre média a annoncé que l’armée égyptienne avait fait exploser la fin du tunnel, qui entrait dans son territoire, et inondé le reste.

Le tunnel effondré est le 12e incident de ce type annoncé depuis le début de l’année.

Au moins 16 personnes ont été tuées dans les effondrements, et la plupart aurait été des membres des Brigades Ezzedine al-Qassam, la branche armée du Hamas.

Il n’a pas été précisé la cause de l’effondrement de beaucoup de ces tunnels, qui remplissent différents rôles, de la contrebande de biens et d’armes à feu depuis la péninsule du Sinaï aux attaques terroristes contre des villes israéliennes près de la frontière de Gaza.

Les officiels israéliens avaient prévenu que le Hamas avait commencé à reconstruire son réseau de tunnels souterrains, dont certains s’étendent jusque dans le territoire israélien et peuvent être utilisés pour une attaque surprise, comme cela a été le cas en 2014.

Jérusalem a déclaré travailler à une solution technologique secrète à ce problème. Interrogé le mois dernier pour savoir si les forces israéliennes étaient responsables d’effondrements de tunnels en début d’année, le général Yoav Mordechai avait répondu : « Dieu le sait ».

L’Egypte a également travaillé à contrecarrer la construction des tunnels de contrebande dans la péninsule du Sinaï en les inondant.

Les officiels israéliens ont lié beaucoup des récents effondrements de tunnels à la rupture des stocks du Hamas de matériaux comme du bois et du ciment, nécessaire pour renforcer les murs de sable.

Le Hamas aurait apparemment utilisé de la fibre de verre à la place – malgré l’interdiction de son entrée par Israël dans la bande de Gaza – un matériau qui est trop faible pour soutenir le poids du sable, avaient déclaré des sources israéliennes au site internet Ynet le mois dernier.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...