Israël en guerre - Jour 202

Rechercher

Australie, Canada et Nouvelle-Zélande mettent en garde Israël contre une opération « catastrophique » à Rafah

Les trois pays du Commonwealth ont publié une déclaration commune dans laquelle ils exhortent le gouvernement de Benjamin Netanyahu "à ne pas s'engager dans cette voie"

Des Palestiniens fuyant l’offensive israélienne sur Khan Younès arrivent à Rafah, dans la bande de Gaza, le 14 février 2024. (Crédit : AP Photo/Hatem Ali)
Des Palestiniens fuyant l’offensive israélienne sur Khan Younès arrivent à Rafah, dans la bande de Gaza, le 14 février 2024. (Crédit : AP Photo/Hatem Ali)

Les dirigeants de l’Australie, du Canada et de la Nouvelle-Zélande, alliés de Washington, ont mis en garde jeudi Israël contre une opération terrestre « catastrophique » dans la ville de Rafah, au sud de la bande de Gaza.

Exhortant le gouvernement de Benjamin Netanyahu « à ne pas s’engager dans cette voie », les trois pays du Commonwealth ont publié une déclaration commune, initiative rare, exprimant leur inquiétude profonde et croissante quant à la poursuite par Israël d’une guerre qui dure depuis plusieurs mois.

« Environ 1,5 million de Palestiniens ont trouvé refuge dans la zone, dont un grand nombre de nos citoyens et leurs familles », a déclaré le groupe de dirigeants de pays alliés aux Etats-Unis.

« Une opération militaire élargie serait dévastatrice. Nous exhortons le gouvernement israélien à ne pas s’engager dans cette voie. Il n’y a tout simplement nulle part où aller pour les civils ».

La Fédération sioniste d’Australie a condamné jeudi la déclaration commune.

« Il est extrêmement décevant et franchement déraisonnable de la part du gouvernement d’appeler à l’éviction du Hamas du pouvoir comme seul moyen de mettre fin à la guerre et de demander simultanément à Israël de s’abstenir d’entrer dans Rafah pour éliminer le dernier bastion du Hamas », a déclaré Jeremy Leibler, président de l’Association des nations de Gaza (ZFA).

« Cela place Israël dans une position impossible et crée un précédent selon lequel les organisations terroristes bénéficieront d’une immunité en se cachant derrière des civils », a-t-il ajouté.

« La guerre entre le Hamas et Israël pourrait prendre fin demain, si seulement le Hamas se rendait et libérait les otages. Bien que le gouvernement australien ait à juste titre rappelé ce point, nous appelons tous les gouvernements, y compris l’Australie, à concentrer leurs efforts sur l’application de cette pression sur le Hamas. C’est le seul moyen de résoudre l’importante crise humanitaire à Gaza et de mettre fin à la guerre », a souligné Leibler.

Le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu, déterminé à poursuivre l’offensive armée contre le Hamas, a annoncé une « puissante » opération à Rafah par les forces israéliennes, potentiellement dévastatrice dans cette ville surpeuplée du sud de la bande de Gaza.

La guerre à Gaza a éclaté lorsque le Hamas a envoyé 3 000 terroristes armés en Israël, le 7 octobre, pour mener une attaque brutale au cours de laquelle ils ont tué près de 1 200 personnes. Les terroristes ont également pris en otage 253 personnes, pour la plupart des civils, et les ont emmenées à Gaza. Israël a réagi en lançant une campagne militaire dont l’objectif vise à détruire le Hamas, à l’écarter du pouvoir à Gaza et à libérer les otages.

Plus de 28 000 personnes seraient mortes à Gaza depuis le début de la guerre, selon le ministère de la Santé dirigé par les terroristes du Hamas. Les chiffres publiés par le groupe terroriste sont invérifiables, et ils incluraient ses propres terroristes et hommes armés, tués en Israël et à Gaza, et les civils tués par les centaines de roquettes tirées par les groupes terroristes qui retombent à l’intérieur de la bande de Gaza. L’armée israélienne affirme avoir tué plus de 10 000 membres du groupe terroriste à Gaza, en plus d’un millier terroristes à l’intérieur d’Israël le 7 octobre.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.