Aviv Kochavi devient vice chef d’Etat-major de l’armée israélienne
Rechercher

Aviv Kochavi devient vice chef d’Etat-major de l’armée israélienne

L’armée annonce de nouvelles nominations qui prendront effet en 2017, dont celles des nouveaux chefs de l’armée de l’air et du commandement du Nord

Judah Ari Gross est le correspondant militaire du Times of Israël.

Le directeur des Renseignements militaires, le général Aviv Kochavi, lors d'une réunion du Comité des Affaires étrangères et de la sécurité, le 8 août 2013. (Crédit : Hadas Parush/Flash90)
Le directeur des Renseignements militaires, le général Aviv Kochavi, lors d'une réunion du Comité des Affaires étrangères et de la sécurité, le 8 août 2013. (Crédit : Hadas Parush/Flash90)

Le directeur du commandement du Nord de l’armée israélienne, le major-général Aviv Kochavi, remplacera le major-général Yair Golan au poste de vice chef d’Etat-major. Golan a occupé ce poste pendant deux ans, a annoncé l’armée jeudi.

Cette nomination est la plus importante de toute une série de changements dans l’état-major de l’armée israélienne, composé des major-généraux et des généraux de brigade qui dirigent l’armée.

Kochavi, 52 ans, a dirigé les renseignements militaires pendant la guerre à Gaza en 2014, et a servi à de nombreux postes importants, notamment en tant que commandant de la Brigade parachutiste.

Il a longtemps été considéré comme une étoile montante de l’armée israélienne, même si ses efforts pendant l’opération dans la bande de Gaza auraient été critiqués dans un rapport du contrôleur de l’Etat qui devrait être publié dans les prochaines semaines.

La nomination le rapprochera encore un peu du poste de chef d’Etat-major, qui sera ouvert une fois que le lieutenant-général Gadi Eizenkot terminera son mandat en 2018, 2019 ou 2020, selon la volonté du gouvernement d’étendre ou non son mandat de trois ans.

Le nouveau ministre de la Défense Avigdor Liberman aux côtés du chef d'Etat-major Gadi Eizenkot pendant la cérémonie d'accueil de Liberman au ministère, à Tel Aviv, le 31 mai 2016. (Crédit : Ariel Harmoni/ministère de la Défense)
Le nouveau ministre de la Défense Avigdor Liberman aux côtés du chef d’Etat-major Gadi Eizenkot pendant la cérémonie d’accueil de Liberman au ministère, à Tel Aviv, le 31 mai 2016. (Crédit : Ariel Harmoni/ministère de la Défense)

Avigdor Liberman, ministre de la Défense, a approuvé le choix de Kochavi, nommé par Eizenkot à ce poste, a annoncé l’armée.

Les noms du major-général Sami Turgeman, ancien chef du commandement du Sud, et du major-général Nitzan Alon, qui dirige les opérations de l’armée israélienne, ont circulé pour le poste. Après l’annonce, Turgeman, qui travaille dans le milieu universitaire depuis qu’il a quitté l’armée, a déclaré qu’il ne réintégrerait pas l’armée israélienne.

De plus, les nouveaux commandants de l’armée de l’air israélienne, du commandement du Nord, de commandement de la Défense passive, du Corps des profondeurs et de la direction de la planification ont été nommés.

Cependant, même si ces nominations ont été annoncées jeudi, elles ne prendront pas effet avant l’année prochaine, a annoncé l’armée.

« Tous les candidats qui ont été envisagés sont les meilleurs », a déclaré Liberman dans un communiqué.

« Ils ont de l’expérience et peuvent occuper ces postes de la meilleure manière possible. Tsahal et l’Etat d’Israël peuvent être fiers que ces personnes commandent les soldats israéliens », a-t-il déclaré.

Le major-général Amikam Nurkin, qui commandait depuis un an la direction de la planification, remplacera le major-général Amir Eshel, qui dirigeait l’armée de l’air depuis quatre ans et demi.

Le major-général Yoel Strick, qui dirige le commandement de la Défense passive de l'armée israélienne, pendant une cérémonie d'hommage au dirigeant sioniste Zeev Jabotinsky, au cimetière du mont Herzl de Jérusalem, le 4 août 2016. (Crédit : Yonatan Sindel/Flash90)
Le major-général Yoel Strick, qui dirige le commandement de la Défense passive de l’armée israélienne, pendant une cérémonie d’hommage au dirigeant sioniste Zeev Jabotinsky, au cimetière du mont Herzl de Jérusalem, le 4 août 2016. (Crédit : Yonatan Sindel/Flash90)

Le major-général Yoel Strick, qui dirige actuellement le commandement de la Défense passive, remplacera Kochavi à la tête du commandement du Nord.

Strick s’est fait les dents au sein de la brigade Givati, une unité connue pour son efficacité dans les guerres dans le désert, ce qui en fait un choix quelque peu inattendu pour mener le commandement du Nord. Cependant, Strick a déjà mené des forces sur la frontière nord d’Israël, quand il dirigeait la division de Galilée entre 2009 et 2011.

Le général de brigade Tamir Yadai, commandant de la division de Cisjordanie de l’armée israélienne, remplacera Strick à la tête du commandement de la Défense passive, et sera promu au rang de major-général.

Le Corps des profondeurs, unité assez mystérieuse de l’armée israélienne qui opère à l’extérieur des frontières du pays, sera dirigé par le général de brigade Muni Katz, actuellement à la tête du Centre d’entraînement des forces terrestres. Il sera lui aussi promu au rang de major-général.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...